« Découverte d’un fleuron de la viticulture tchèque en Moravie, le domaine Dobra Vinice. Une dégustation exceptionnelle de vins produits en harmonie totale avec la nature (Bio, biodynamie et vinifications naturelles). Mention spéciale pour les macérations élevées en amphores géorgiens enterrés, technique millénaire perpétuée au domaine. »

Les dégustateurs : Walter, Joel, Olivier, Vince, Manou et Raph

Le domaine

Dobrá Vinice est un domaine viticole exceptionnel de Moravie en République Tchèque, à quelques encablures de la frontière autrichienne. Sous le conduite de Petr Nejedlik et de son épouse Andrea Nejedlíková, le domaine fait partie du groupe des « Authentistes ». Il respecte donc une charte basée sur les principes de la biodynamie. Il est de surcroît l’un des pionniers de la vinification naturelle en Moravie. Le domaine produit des vins en harmonie avec la nature, travaillés à la main et sans chimie. Par ailleurs, Dobrá Vinice produit des vins en utilisant une technologie vieille de 8000 ans dans des amphores géorgiennes (Qvevri).

A la vigne

Dobrá Vinice exploite 16ha au sein du Parc Naturel National de Podyjí. Les sols sont très variés, essentiellement composés de gneiss, granite et silex. Les raisins sains cultivés en régime biologique et biodynamique :

  • Préparations exclusivement biologiques
  • Produits naturels (+ orties, prêles, etc.)
  • Engrais 100% organique (fumier de cheval et de vache) et minéral
  • Travail de la vigne à la main
  • Vendange exclusivement manuelle
  • Rendement de moins de 45 hl / ha

A la cave

Dobrá Vinice utilise la méthode Kartuli, méthode production classique de vin par la méthode géorgienne. Elle consiste en la fermentation et le vieillissement des vins blancs et rouges sur la peau pendant de nombreux mois. Cela permet une stabilité et une longévité admirables du vin. Il n’y a pas besoin de conservateurs ou d’autres substances pour la production de ce type de vin. Il n’y a pas besoin de filtration et autres interventions dans le vin ou le moût.

La plupart des grappes sont pressées entières avant ces longues périodes de macération pelliculaire. En barriques de chêne ou en jarres de terre cuites (Qvevri originaires de Géorgie). Utilisation exclusive de levures naturelles (indigènes). Aucun produit chimique ni soufre pendant la fermentation et la maturation du vin. Les vins ne subissent pas de collage et sont peu ou pas filtrés. Un léger sulfitage est parfois réalisé lors de la mise en bouteille.

L’amphore Géorgienne Qvevri

Les Qvevri sont des récipients en argile sans glaçure, destinés à la fermentation et au vieillissement à long terme du vin sur la peau. Les récipients sans glaçage respirent naturellement et oxydent doucement le vin. Il en résulte une maturation et une stabilisation idéales du vin. Les conteneurs doivent être enterrés dans le sable.

Des artefacts anciens prouvent que le berceau du vin se trouve dans la Géorgie actuelle. Depuis plus de sept mille ans, le vin est stocké dans des cruches d’argile de forme particulière. En fusionnant trois éléments – l’eau, l’argile (terre) et le feu, les artisans géorgiens peuvent les transformer en vaisseaux géants d’une beauté exceptionnelle. L’histoire de cette ancienne culture du vin se reflète ici.

La capacité de ces conteneurs qvevri parvenus à Dobrá Vinice est maintenant de près de 6 000 litres.

La dégustation

Parmi les 15 vins dégustés, 9 ont particulièrement retenu l’attention, tous blancs.

Dobra Vinice Natura Kambrium cuvée

87 / 100

Cuvée Natura Kambrium 2018. Un assemblage de trois cépages. 60% Veltlínské zelené, 20% Ryzlink rýnský et 20%, Sauvignon blanc. Les fruits de verger, le coing et quelques notes florales accompagnent le premier nez. Puis l’expression minérale du vin prend la main en évoquant parfois la pierre à fusil. La construction et la longueur sont remarquables. Parfait pour accompagner quelques asperges ou des fromages à pâte dure.

Dobra Vinice Natura Veltlínské zelené

Cuvée Natura Veltlínské zelené 2018. 100% Grüner Vetliner. Très belle robe d’un jaune assez soutenu. Le caractère olfactif du vin tourne autour de fruits jaunes rehaussés par une touche miellée et une évocation de noix fraîches. Le sol caillouteux-sableux avec une proportion importante de quartz confère au vin une minéralité presque électrique. Soulignons l’intensité, la profondeur, un équilibre remarquable et une longueur importante marquée par une belle salinité en finale. Voilà un très beau vin qui accompagnera parfaitement une Thoïonade minute aux câpres. 

Quelques photos du domaine Dobrá Vinice

Le vignoble tchèque

A l’exception de quelques centaines d’hectares au nord de Prague en Bohême, les vignes tchèques sont pour l’immense majorité situées en Moravie, au sud-est du pays. Ce petit vignoble dont la superficie totale est inférieure à 20 000 hectares est l’un des plus septentrionaux d’Europe. Il subit un climat continental aux hivers froids et prolongés et aux étés marqués par la chaleur et de faibles précipitations. Les parcelles les plus protégées par la topographie sont donc privilégiées afin d’assurer au cycle végétatif des conditions favorables suffisamment longues.

Les vins tchèques peinent à trouver leur place au pays des buveurs de bière. La production de vin tchèque est aux deux tiers tournée vers les vins blancs. Les principaux cépages utilisés sont le müller-thurgau, le veltlínské zelené (équivalent du grüner veltliner autrichien) et le riesling.

Pour les rouges, le svatovavřinecké (ou saint-laurent) est majoritaire, le pinot noir (rulandské modré) y est également très prisé par les vignerons inconditionnels du style bourguignon.

La production est presque exclusivement destinée au marché local. Les exportations ne représentent en effet que 78 000 hectolitres par an. Le dynamisme de la consommation nationale de vin est limité par l’attrait qu’exerce la bière auprès des Tchèques. Avec ses 150 litres par habitant et par an, elle est la plus importante consommatrice mondiale de cette boisson.

Histoire du vignoble tchèque

La République Tchèque est une région viticole aujourd’hui confidentielle, et pourtant ses origines remontent à l’époque romaine.

La viticulture se développa dans la région à partir de la fin du IIIe siècle, après que l’empereur Probus annulât l’interdiction établie par Domitien de planter des vignes au nord des Alpes. Comme partout en Europe, les ordres religieux et notamment les Cisterciens jouèrent un rôle essentiel dans le développement des vignobles.

Le vin tchèque connut ses heures de gloire au XVIe siècle avant que les incessants conflits en Europe centrale, jusqu’au début du XXe siècle, n’amenuisent la main d’œuvre locale dont il dépendait. L’entrée dans l’Union Européenne en 2004, et sa préparation depuis la fin des années 1990, permit une restructuration et une amélioration des pratiques viticoles.

Depuis plus de 20 ans je parcours avec passion les régions viticoles pour dénicher de nouveaux talents-vignerons ; ma vocation première est de vous faire découvrir ces petits domaines qui me tiennent à cœur. Dégustateur iconoclaste, mon langage est celui de la simplicité, mon vocabulaire celui du plaisir. Que vous soyez amateurs, curieux, passionnés, professionnels ou néophytes, ma démarche s’adresse à vous tous avec le même objectif : le partage et la convivialité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :