Yves Leccia, vigneron de l’année 2021

GUIDE HACHETTE : Arrière-petit fils de vignerons, œnologue, Yves Leccia est un défenseur ardent et talentueux du Patrimonio, la première des appellations corses ayant été reconnue, en 1968. Il a fait son entrée dans le Guide avec un rouge 1988 et obtient son énième coup de cœur avec un Patrimonio E Croce 2017. Avant de créer d’autres cuvées en IGP, tout aussi ambitieuses et tout aussi corses.

La réputation d’Yves Leccia n’est plus à faire ! Sur les magnifiques parcelles E CROCE et PARTINELONE, il élabore quelques-uns des plus beaux vins de Corse. A l’image de ses deux cuvées YL (blanc et rouge). Des flacons incontournables pour tout amateur curieux de découvrir les vins de l’île de beauté.

Histoire

Né d’une famille de vignerons, Yves ne s’est jamais posé la question de savoir ce qu’il ferait plus tard. Installé au début des années 80 après des études d’œnologie, il a longtemps dirigé le Domaine familial dont il se sépare en 2004. En 2005, avec sa compagne Sandrine, ils créent leur propre Domaine. Ce dernier se compose d’une partie des vignes de son père, et d’une autre partie en fermage. Le Domaine d’E Croce est né !

A la vigne, à la cave

Le domaine Yves Leccia couvre aujourd’hui de 15 hectares de vignes. Sur les magnifiques parcelles E CROCE et PARTINELONE, dans l’appellation PATRIMONIO. Les terroirs sont sur des coteaux exposés au Sud-ouest, sur des terroirs argilo-calcaire avec des schistes. Au pied de la chaine de montagnes qui prolongent le Cap Corse, ils bénéficient d’un microclimat. Ce dernier est dû à l’influence maritime du Golfe de St Florent, très propice à une bonne maturité.

Le vignoble est planté essentiellement de 5 cépages :

  • le Vermentinu
  • le Niellucciu
  • Grenache
  • l’Ugni Blanc
  • le Biancu Gentile

Culture biologique sur l’ensemble du domaine. Les vignes sont labourées, déchaussées mécaniquement afin d’éviter les herbicides. Mais aussi pour contraindre les racines à plonger dans le sol et en tirer le meilleur. Les amendements sont uniquement organiques afin de respecter les sols. Les vignes sont taillées à la main, en taille courte nommée Cordons de Royat, à 4 porteurs. Ceci afin de maitriser les rendements, et, avoir une bonne répartition des grappes. Les vendanges sont manuelles, elles s’étendent de la mi-septembre jusqu’au début du mois d’octobre. Les raisins sont alors triés, et, seules les grappes saines et mûres sont ramassées.

Les vins du domaine Yves Leccia

YL BLANC. Ce vin fait partie de la gamme signature du domaine. Elle porte l’empreinte du magnifique terroir de Partinelone et vous propose un vin précis et gourmand. La robe est lumineuse, d’un beau jaune pâle. Au nez, de beaux arômes de fleurs blanches, d’acacia, de citron. La bouche est fraîche, gouleyante, légèrement acidulée. Une valeur sûre de Corse qui sort des sentiers battus pour un plaisir intense ! 


Yves Leccia YL rosé

YL Rosé. Un vin pur, franc et digeste, nerveux et précis, loin de tout technicité. Il porte en lui une tension désaltérante. YL Rosé fait partie de la gamme signature du domaine qui porte l’empreinte du magnifique terroir de Partinelone. La robe est lumineuse, le nez est très gourmand ; on retrouve des arômes de fruits rouges. Sa bouche est fraîche, gouleyante, légèrement acidulée. Belle allonge en finale.


Yves Leccia YL rouge

YL ROUGE. Ce vin fait partie de la gamme signature du domaine. Elle porte l’empreinte du magnifique terroir de Partinelone et vous propose un vin précis et gourmand. La robe est d’un beau rouge cerise noire. Au nez, on retrouve des arômes gourmands de fruits rouges, framboise, cerise, une petite note de réglisse. La bouche est friande, très gourmande, pleine de volupté, souple, et d’une belle longueur. Yves Leccia confirme avec ce vin qu’il fait partie des tous meilleurs vignerons corses. 


Yves Leccia Patrimonio blanc

PATRIMONIO E Croce blanc. Une sélection des plus belles parcelles de vignes situées sur le terroir unique d’E Croce. La robe est claire d’une belle couleur jaune claire, avec des reflets verts. Au nez, on retrouve des arômes de fleurs blanches, d’aubépine et de miel. Sa bouche est fraîche et présente une belle longueur mêlant des notes pierre à fusil et d’agrumes. C’est un vin très élégant et racé qui porte l’empreinte de son terroir.


Yves Leccia Patrimonio rosé e croce

PATRIMONIO E Croce rosé. Une sélection des plus belles parcelles de vignes situées sur le terroir unique d’E Croce. La robe est limpide, brillante, d’une belle couleur rose pâle. Le nez brille par sa fraîcheur et son éclat ; on retrouve des arômes de fleurs et quelques épices. La bouche, charnue et svelte, propose une fine sève juteuse et une remarquable allonge. Parmi les tout meilleurs vins rosés de Corse.


Yves Leccia Patrimonio rouge

PATRIMONIO E Croce rouge. Une sélection des plus belles parcelles de vignes situées sur le terroir unique d’E Croce. La robe est d’un beau rouge rubis très dense, profond. Au nez, de beaux arômes de fruits rouges : cassis, mûre et légère note de réglisse. Sa bouche est gourmande, bien structurée, pleine de fruits rouges et quelques épices. C’est un vin très élégant et racé qui porte l’empreinte de son terroir.


Quelques photos du domaine Yves Leccia

VIDEO : Alsace Bohn Orange Volcanique 2018

Alsace Bohn Orange Volcanique

Orange Volcanique du domaine Bohn est un véritable OVNI, une des plus belles macérations que l’on puisse trouver en Alsace. Ce vin orange provient d’un assemblage de 5 cépages sur terroir gréso-volcanique, vinifié selon une méthode ancestrale, sans intrants et sans ajout de sulfites. Pressé après une macération de 12 mois sur baies entières dans de vieilles barriques et mis en bouteille sans filtration ni collage. Le vin dévoile au nez la subtilité de l’églantine et le thé des montagnes. Sa persistance enrobe le palais de notes minérales salivantes et de tanins nobles. Un grand vin de garde ! 

Arthur Bohn vous en parle

A la vigne, à la cave

L’Alsace Schieferberg Zéro du domaine Bohn provient d’un terroir de schiste. Pinot Gris 50 % Riesling 50 %. Rendement de 50hl/ha. Récolte manuelle avec tri sélectif. Age moyen des vignes : 45 ans. Elevage de 8 mois en cuve inox. Sucres résiduels : 0.2 gr/lit. Acidité totale TH2 : 4.28 gr/lit.

Bernard et Arthur Bohn soignent leurs terroirs uniques de schiste ou gréso-volcanique de façon écologique. Ils entretiennent le sol avec circonspection. La diversité et la préservation de la faune et de la flore locale est fondamentale pour le vignoble du domaine. Un enherbement indigène recouvre le sol ; les herbes ne sont pas fauchées mais roulées en un tapis végétal. Ici on évite la chimie en pratiquant une viticulture écologique et respectueuse de l’environnement. En vignerons libres qui poursuivent leur propre voie. Le domaine a décidé d’officialiser sa démarche et termine aujourd’hui sa conversion en agriculture biologique.

La vendange de toutes les cuvées s’effectue à la main. Les rendements sont volontairement faibles. Bernard est également l’œnologue du domaine. Exigeant sur la qualité, il explique que le vin doit refléter sans artifice le terroir et le climat dont il est originaire. Il préconise une vinification minimaliste et sans produits œnologiques. Sur la majorité des cuvée, la vinification s’achève par un élevage long en vieux foudres Alsaciens. Ou en barrique afin d’obtenir l’équilibre et la persistance des grands vins de gastronomie. Minéraux, frais, aériens, persistants et très digestes.

Jour de neige à Pupillin

Quelle surprise ce matin en allant récupérer les derniers flacons de rouges 2019 chez Julien Mareschal au domaine de la Borde à Pupillin. La neige s’est invitée pour apporter un petit supplément de magie aux vins qui en ont déjà terriblement.

Le domaine

Bienvenus sur les vallons marneux de Pupillin, au sein d’une confidentielle exploitation familiale de 5 hectares créée en 2003 par Julien Maréschal : le domaine de la Borde. Sur ses coteaux pentus situés entre 300 et 450 m d’altitude, Julien Maréschal n’a qu’une ambition : produire des vins authentiques au plus juste du terroir au travers des cépages qui font la tradition du Jura : Poulsard, Trousseau, Savagnin, mais aussi Pinot Noir et Chardonnay. Ses vins sont à son image : francs, droits, directs et sans artifice.

A la vigne, à la cave

En agriculture biologique, le respect du terroir se traduit par des principes essentiels tels que l’enherbement naturel, le travail des sols (labours, butage, griffage…), pas de désherbage chimique, des traitements de contact sans molécule de synthèse … mais aussi des essais en biodynamie depuis 2009 (bouse de corne & silice de corne appliquées à l’ensemble des vignes). Les vendanges sont bien évidemment faites à la main à exacte maturité, un tri sévère est effectué dans les rangs et dans les chais. En cave, usage exclusif de levures indigènes et très faible usage de SO2 pour rester au plus proche du terroir.

Les vins du domaine de la Borde


Arbois Pupillin – Chardonnay Terre du Lias – Ce superbe chardonnay marie le fruit et la minéralité de façon onctueuse et tendue. Il exprime parfaitement la singularité de ce terroir de marnes bleues profondes du Lias, bien différent du vignoble bourguignon.


Arbois Pupillin – Chardonnay Côte de Caillot – Issu d’un grand terroir à Chardonnay, ce vin pur et éclatant développe des arômes d’agrumes (citron et écorces d’orange), de fruits de verger (pêche) et de fleurs blanches sur une vivacité minérale qui contribue à sa complexité et à son élégance.


Arbois Pupillin – Savagnin Naturé Foudre à Canon – Toujours beaucoup de complexité pour cette cuvée qui exhale des notes de coing, d’abricots, de fleurs blanches, d’agrumes et épices exotiques. Après une attaque souple, le vin se délie pour révéler une minéralité mûre et intégrée.


Arbois Pupillin – Savagnin Les Ecrins – Ce Savagnin typé élevé sous voile pendant deux ans provient d’un terroir de marnes qui lui sied particulièrement pour l’expression de son caractère. Fraîcheur, subtilité et finesse.


Arbois Pupillin – Ploussard Côte de Feule – Une robre rubis très claire. Un nez explosif sur de petits fruits rouges (cerise, groseille). Une attaque vive pleine de fraîcheur avec quelques notes de céleri et de poivre. Un super glou-glou 100% nature à la buvabilité dangereuse !


Arbois Pupillin – Pinot Noir Sous la Roche – Un Pinot Noir envoûtant et gourmand sur des arômes de petits fruits rouges croquants (fraises des bois, griotte) et des notes finement épicées. Complexité et profondeur ne cèdent rien à la trame fruitée pour offrir une finale sapide.


Arbois Pupillin – Trousseau – Un nez éclatant de fruits rouges légèrement épicés, quelques notes florales, une bouche friande et suave à la structure juste et fraîche : voilà un Trousseau remarquablement racé !


Arbois Pupillin – Vin Jaune – Il se distingue d’autres vins jaunes par un supplément de finesse, de fraîcheur et de salinité propre au terroir de Pupillin. Ce millésime encore jeune brille déjà par sa complexité (fruits secs, noix, épices) et une longueur remarquable.


Quelques photos du domaine de la Borde

Karim Vionnet Beaujolais Villages Nouveau 2020

Le Beaujolais Villages Nouveau 2020 de Karim Vionnet fait honneur à l’esprit primeur du Gamay. Un vin simple et gourmand sur des arômes de petits fruits rouges et une fraîcheur sans égale. Quelques charcuteries, des champignons farcis, un saucisson lyonnais, et le bonheur est total. 

A la vigne, à la cave

Les parcelles sont situées notamment sur les communes de Quincié, Beaujeu et Lantignié. Des terrains se trouvant à mi coteaux avec des natures de sols très disparates selon les parcelles : marne, schiste, sable. Karim n’est pas certifié en bio mais la culture de la vigne est entièrement naturelle, sans aucun recours à des produits phytosanitaires, pesticides et autres. Il entretient une vie organique intense dans ses sols avec comme priorité la valorisation de ton terroir. Même chose en cave avec des vinifications le plus naturel possible : levures indigènes, aucun ajout de sucre et quasiment pas de sulfites.

Le vigneron

Karim Vionnet a appris le métier de vigneron dans le sillage de ceux que la presse anglo-saxonne a appelé « le gang de Morgon », les pionniers du vin « nature » dans les années 1980 : Marcel Lapierre, Jean Foillard, Guy Breton, Jean-Paul Thévenet et quelques autres. Après avoir fait ses classes pendant plusieurs années chez Guy Breton, alias p’tit Max, Karim a pris son envol dans le milieu des années 2000 pour produire, comme il le dit-même, des vins qui lui ressemblent : « naturel et sans prétention ».

Réservation : 06.84.09.11.73 ou terroirsandco@gmail.com

La vigne du facteur Domaine Agarrus Cévennes

Agarrus, c’est la belle histoire d’un Alsacien installé dans les Cévennes, Serge Scherrer, facteur le matin et vigneron l’après-midi. Jusqu’à sa retraite en 2018, la carrière de Serge Scherrer au sein de La Poste ressemblait fort à un accident de parcours forcé par les événements de la vie, car l’ancien élève au lycée agricole et viticole de Rouffach (Haut-Rhin), titulaire d’un BTS agronomie, avait une tout autre destinée. C’est pour cela sans doute que l’homme a toujours gardé un œil sur la vigne qui l’entourait pour finalement y dénicher la perle rare.

Une vigne sauvée de l’arrachage

En 2007, il rachète moins d’un hectare que son propriétaire souhaitait arracher trois jours plus tard. C’est le début de l’histoire. Avec sa passion et peu de moyens, il élabore ses premières cuvées dans un hangar de 50m2 partagé avec un potier, en suivant son inspiration et ses convictions. Au fil des années, il ajoute quelques parcelles de vieilles vignes à son domaine pour atteindre aujourd’hui une surface totale de 7 hectares et quelques rangs.

Une approche naturelle au service du terroir

Le domaine Agarrus qui s’étend en bordure de garrigue est intégralement conduit en culture biologique certifiée. Le respect de la nature est le maître mot : travail des sols sans désherbant, sans engrais et sans produits de synthèse. Vinifications sans intrants. Il en résulte des vins qui expriment merveilleusement leur terroir et valorisent le fruit avec justesse et précision.

Les vins du domaine Agarrus


La Cigogne et le … – Une cuvée 100% Grenache blanc à l’esprit sudiste très contenu. L’élevage en cuve préserve les arômes de fruits à chair blanche pour un maximum de gourmandise. On se laisse surprendre par la fraîcheur et la tension du vin pour le moins inattendues dans cette région.


La Vigne du Facteur – Une cuvée 100% plaisir à la buvabilité extrême en IGP Cévennes. Vendangée manuellement et vinifiée de façon naturelle. La robe est assez profonde avec de jolis reflets violets. La bouche, juteuse et charnue, ne cède rien à l’équilibre du vin qui s’exprime sur des notes de fruits noirs et quelques épices. On croque dans le fruit avec une gourmandise non dissimulée.


Les Toiles – On est immédiatement séduit par ce vin de caractère à la structure juste. Subtilement épicé et doté d’une certaine complexité, il ne renie jamais la dominance de sa délicieuse trame fruitée en affichant une fraîcheur étonnante. Il faudrait être fou pour passer à côté, surtout si vous disposez d’une belle pièce de bœuf, rassie et persillée comme il se doit


L’Equilibriste – Une pure cuvée racée de Syrah à l’accent très Rhodanien. Le caractère floral et la profondeur de fruits noirs (rehaussé par des notes de zan et d’épices) ne cèdent rien à l’équilibre (évidemment) du vin. Une magnifique cuvée très éclairante du travail et de la philosophie des vins de Serge Scherrer.


Quelques photos du domaine

Dobrá Vinice

Dobra Vinice

« Découverte d’un fleuron de la viticulture tchèque en Moravie, le domaine Dobra Vinice. Une dégustation exceptionnelle de vins produits en harmonie totale avec la nature (Bio, biodynamie et vinifications naturelles). Mention spéciale pour les macérations élevées en amphores géorgiens enterrés, technique millénaire perpétuée au domaine. »

Les dégustateurs : Walter, Joel, Olivier, Vince, Manou et Raph

Le domaine

Dobrá Vinice est un domaine viticole exceptionnel de Moravie en République Tchèque, à quelques encablures de la frontière autrichienne. Sous le conduite de Petr Nejedlik et de son épouse Andrea Nejedlíková, le domaine fait partie du groupe des « Authentistes ». Il respecte donc une charte basée sur les principes de la biodynamie.

Il est de surcroît l’un des pionniers de la vinification naturelle en Moravie. Le domaine produit des vins en harmonie avec la nature, travaillés à la main et sans chimie. Par ailleurs, Dobrá Vinice produit des vins en utilisant une technologie vieille de 8000 ans dans des amphores géorgiennes (Qvevri).


A la vigne

Dobrá Vinice exploite 16ha au sein du Parc Naturel National de Podyjí. Les sols sont très variés, essentiellement composés de gneiss, granite et silex. Les raisins sains cultivés en régime biologique et biodynamique :

  • Préparations exclusivement biologiques
  • Produits naturels (+ orties, prêles, etc.)
  • Engrais 100% organique (fumier de cheval et de vache) et minéral
  • Travail de la vigne à la main
  • Vendange exclusivement manuelle
  • Rendement de moins de 45 hl / ha

A la cave

Dobrá Vinice utilise la méthode Kartuli, méthode production classique de vin par la méthode géorgienne. Elle consiste en la fermentation et le vieillissement des vins blancs et rouges sur la peau pendant de nombreux mois. Cela permet une stabilité et une longévité admirables du vin. Il n’y a pas besoin de conservateurs ou d’autres substances pour la production de ce type de vin. Il n’y a pas besoin de filtration et autres interventions dans le vin ou le moût.

La plupart des grappes sont pressées entières avant ces longues périodes de macération pelliculaire. En barriques de chêne ou en jarres de terre cuites (Qvevri originaires de Géorgie). Utilisation exclusive de levures naturelles (indigènes). Aucun produit chimique ni soufre pendant la fermentation et la maturation du vin. Les vins ne subissent pas de collage et sont peu ou pas filtrés. Un léger sulfitage est parfois réalisé lors de la mise en bouteille.


L’amphore Géorgienne Qvevri

Les Qvevri sont des récipients en argile sans glaçure, destinés à la fermentation et au vieillissement à long terme du vin sur la peau. Les récipients sans glaçage respirent naturellement et oxydent doucement le vin. Il en résulte une maturation et une stabilisation idéales du vin. Les conteneurs doivent être enterrés dans le sable.

Des artefacts anciens prouvent que le berceau du vin se trouve dans la Géorgie actuelle. Depuis plus de sept mille ans, le vin est stocké dans des cruches d’argile de forme particulière. En fusionnant trois éléments – l’eau, l’argile (terre) et le feu, les artisans géorgiens peuvent les transformer en vaisseaux géants d’une beauté exceptionnelle. L’histoire de cette ancienne culture du vin se reflète ici.

La capacité de ces conteneurs qvevri parvenus à Dobrá Vinice est maintenant de près de 6 000 litres.


La dégustation

Parmi les 16 vins dégustés, 9 ont particulièrement retenu l’attention, tous blancs.

Dobra Vinice Natura Kambrium cuvée

87 / 100

Cuvée Natura Kambrium 2018. Un assemblage de trois cépages. 60% Grüner Vetliner, 20% Riesling et 20%, Sauvignon blanc. Les fruits de verger, le coing et quelques notes florales accompagnent le premier nez. Puis l’expression minérale du vin prend la main en évoquant parfois la pierre à fusil. La construction et la longueur sont remarquables. Parfait pour accompagner quelques asperges ou des fromages à pâte dure.


Dobra Vinice Natura Veltlínské zelené

86 / 100

Cuvée Natura Veltlínské zelené 2018. 100% Grüner Vetliner. Très belle robe d’un jaune assez soutenu. Le caractère olfactif du vin tourne autour de fruits jaunes rehaussés par une touche miellée et une évocation de noix fraîches. Le sol caillouteux-sableux avec une proportion importante de quartz confère au vin une minéralité presque électrique. Soulignons l’intensité, la profondeur, un équilibre remarquable et une longueur importante marquée par une belle salinité en finale. Voilà un très beau vin qui accompagnera parfaitement une Thoïonade minute aux câpres. 


Dobra Vinice Natura Cuvée de Vin

94 / 100

Cuvée de Vin Natura 2016. Un splendide ambassadeur du style du domaine. Assemblage de trois cépages (Pinot Noir, Riesling italien et Riesling) élevé sur lie fine en fût de chêne durant 10 mois.. Le nez d’une splendide complexité évoque la tatin, les noisettes torréfiées sur une ligne de minéralité pure. La bouche s’ouvre sur perle fine et brille par sa fraîcheur, sa vivacité et son amplitude. Par sa matière exceptionnelle, son équilibre, sa profondeur et sa longueur , ce un vin dispose d’un potentiel énorme. Gros coup de cœur !


Dobra Vinice Premium Ryzlink rýnský

89 / 100

Premium Ryzlink rýnský 2015. 100% Riesling. Un enchantement olfactif et gustatif très typique des plus beaux Riesling. Il se manifeste par un parfum persistant de fruits jaunes (citron confit) surmontés de quelques épices et de curry. La prédominance minérale est délicieusement intégrée. Ce très beau Riesling du Rhin, élevé 14 mois sur lie, appelle un filet de Sandre, une truite citronnée ou encore une salade exotique manque, poulet et curry.


Dobra Vinice Premium Ryzlink rýnský

88 / 100

Premium Sauvignon blanc 2016. Un 100% Sauvignon aux antipodes du cliché variétal que ce cépage offre parfois. Le vin est ici assez riche et développe une large palette aromatique. Fruits jaunes à l’eau de vie (mirabelle, pêche), raisins de Corinthe, des notes florales puis des épices orientales (cumin). La bouche est sapide, généreuse tout en conservant une belle minéralité. Offrez-lui un filet de poisson sauce au citron, une Salade poulet Thaï ou des chèvres bien affinés.


Dobra Vinice Premium VDB Velké dobré bílé

90 / 100

Premium VDB (Velké dobré bílé) 2015. Ce « Grand Bon Blanc » n’est pas sans évoquer quelques grands crus du côté de Chablis. Ce vin phare du domaine est un assemblage de Chardonnay, Pinot blanc, Riesling du Rhin et Sauvignon blanc. L’élevage de 18 mois sur lie en barriques française apporte une incroyable complexité aromatique. Fruits jaunes, fruits exotiques, mirabelles, miel d’acacia, tatin, épices, léger rancio … L’impressionnante richesse du vin cohabite avec une franche minéralité aux nuances de pierre à fusil. Quelle claque ! 


Dobra Vinice Qvevri Ryzlink vlašský

95 / 100

Qvevri Ryzlink Vlasský 2017. Un vin de macération de Riesling italien en amphore géorgien de 1000 litres (terre cuite). La macération sur peau dure 9 mois, puis 12 mois d’élevage en fûts. Le nez affiche une puissance aromatique typique de Riesling : curry, exotisme, notes tourbées, un soupçon fumé. La bouche est portée de bout en bout par une tension intégrée absolument magnifique. Un très grand vin qui s’accommodera d’une choucroute de poissons, un tajine aux abricots ou encore un flan pâtissier.


Dobra Vinice Qvevri Sauvignon blanc

96 / 100

Qvevri Sauvignon blanc 2013. Un vin de macération sur peaux exceptionnel. La moitié est effectuée en amphore géorgien de 1000 litres (terre cuite). L’autre moitié des raisins a mûri pendant 10 mois en fût de chêne neuf. Festival aromatique d’agrumes (pamplemousse), citron confit, quelques élans exotiques, notes fumées et une discrète pointe mentholée. La bouche est portée par une verticalité tannique bien intégrée, une tension mûre et de jolis amers en finale. Un vin magnifique au potentiel énorme ! … Parfait autour d’une cuisine asiatique ou orientale, ou encore un gratin de gnocchis au parmesan.


Dobra Vinice Qvevri Chardonnay

94 / 100

Qvevri Chardonnay 2013. Un vin de macération de Chardonnay en amphore géorgien de 1000 litres (terre cuite). La macération sur peau dure 9 mois, puis 12 mois d’élevage en fûts. Les mots manquent pour exprimer l’unicité de ce vin de macération sec et limpide. La séduction de l’envolée aromatique s’opère autour de fruits du verger, écorce de mandarine et évocations de truffe. Sublime ! Le reste se déroule en bouche comme une évidence, orange sanguine, quelque épices et une classieuse amertume en finale. Le qualifier de grand vin est un doux euphémisme.


Quelques photos du domaine Dobrá Vinice


Le vignoble tchèque

A l’exception de quelques centaines d’hectares au nord de Prague en Bohême, les vignes tchèques sont pour l’immense majorité situées en Moravie, au sud-est du pays. Ce petit vignoble dont la superficie totale est inférieure à 20 000 hectares est l’un des plus septentrionaux d’Europe. Il subit un climat continental aux hivers froids et prolongés et aux étés marqués par la chaleur et de faibles précipitations. Les parcelles les plus protégées par la topographie sont donc privilégiées afin d’assurer au cycle végétatif des conditions favorables suffisamment longues.

Les vins tchèques peinent à trouver leur place au pays des buveurs de bière. La production de vin tchèque est aux deux tiers tournée vers les vins blancs. Les principaux cépages utilisés sont le müller-thurgau, le veltlínské zelené (équivalent du grüner veltliner autrichien) et le riesling.

Pour les rouges, le svatovavřinecké (ou saint-laurent) est majoritaire, le pinot noir (rulandské modré) y est également très prisé par les vignerons inconditionnels du style bourguignon.

La production est presque exclusivement destinée au marché local. Les exportations ne représentent en effet que 78 000 hectolitres par an. Le dynamisme de la consommation nationale de vin est limité par l’attrait qu’exerce la bière auprès des Tchèques. Avec ses 150 litres par habitant et par an, elle est la plus importante consommatrice mondiale de cette boisson.

Histoire du vignoble tchèque

La République Tchèque est une région viticole aujourd’hui confidentielle, et pourtant ses origines remontent à l’époque romaine.

La viticulture se développa dans la région à partir de la fin du IIIe siècle, après que l’empereur Probus annulât l’interdiction établie par Domitien de planter des vignes au nord des Alpes. Comme partout en Europe, les ordres religieux et notamment les Cisterciens jouèrent un rôle essentiel dans le développement des vignobles.

Le vin tchèque connut ses heures de gloire au XVIe siècle avant que les incessants conflits en Europe centrale, jusqu’au début du XXe siècle, n’amenuisent la main d’œuvre locale dont il dépendait. L’entrée dans l’Union Européenne en 2004, et sa préparation depuis la fin des années 1990, permit une restructuration et une amélioration des pratiques viticoles.

Domaine de Périllière Costières de Nîmes 2018

Juteux, charnu et spontané, ce Costières de Nîmes du domaine de Périllière est un vin gorgé de fruits rouges (cerise) et noirs (myrtille, cassis), parfumée de zan, de notes florales (violette) et d’épices douces, porté par une trame tannique fine et une minéralité qui lui confèrent une énergie débordante. Le tout pour un rapport qualité-prix exceptionnel : chapeau bas ! 

Dégustation

Les raisins récoltés à maturité optimale offrent une cuvée puissante et riche où se mêlent fruits noirs (mûre, myrtille), épices (réglisse) senteurs florales (violette) et sensations empyreumatiques (chocolat, café…). Elle peut s’apprécier dès la prime jeunesse du fait de sa charpente tannique tout en rondeur et en suavité. Douceur et plénitude se maintiendront favorablement durant les premières années de garde.

A la vigne, à la cave

Les Costières de Nîmes représentent une aire d’Appellation très spécifique limitrophe de celle des Côtes du Rhône dans sa partie Sud, le Gardon étant leur frontière naturelle. Cette jeune entité s’étend au Sud de Nîmes et forme un léger relief entre Garrigues et Camargue (d’où son nom de Costières). Elle présente des sols d’origine fluviatile : galets roulés, argiles et parfois sables. Les vignes du Domaine de Périllière sont cultivées sur un coteau argilo-caillouteux exposé Est/Sud-Est de la commune de Sernhac.

Assemblage de Syrah (70%) et de Grenache (30%). Conversion bio en cours. Une spécificité de ce terroir est sa relative tardiveté en raison de son exposition Est : les raisins sont ainsi récoltés plus tard qu’à Estézargues, de l’ordre de 10-15 jours environ. La vinification est classique avec une cuvaison de 3 semaines à environ 20-22°C aux extractions légères. Pas de filtration.

Domaine
Périllière

Vigneron

Frédéric Vincent

Appellation

AOP Costières de Nîmes

Cépages

Syrah (70%)
Grenache (30%)

Culture

Biologique (conversion)

Terroir

Sols d’origine fluviatile : galets roulés, argiles et parfois sables.

Potentiel de garde

2-6 ans

Accords mets et vins

Cuisine méditerranéenne
Légumes de Provence farcis
Paella
Fromage : Pélardon des Cévennes.

Bernard & Arthur Bohn Alsace En Vrac

Bernard et Arthur Bohn n’ont décidément pas de limites avec cette nouvelle cuvée EN VRAC, 25% Riesling 2017, 25% Sylvaner 2017, 25% Riesling 2018 et 25% Sylvaner 2018, des raisins issus de vignes en conversion biologique, vendangées manuellement, vinifiées simplement et non filtrées. Résultat : un vin aromatique, frais et salivant qui inspire la convivialité d’un apéritif autour de quelques produits de la mer, grillades de viande blanche et autres fromages et charcuteries à déposer au milieu de la table … en vrac ! 

Dégustation

Voyage aromatique autour de la citronnelle et du gingembre. Le nez est frais, presque salin. L’attaque est joyeuse, fraîche et salivante. La bouche est portée par juste ce qu’il faut de profondeur.

A la vigne, à la cave

25% Riesling 2017 / 25% Riesling 2018 / 25% Sylvaner 2017 / 25% Sylvaner 2018 (en conversion). Vendanges manuelles. Pas de filtration.

Les terroirs uniques de schiste ou gréso-volcanique sont soignés de façon écologique. L’entretien du sol est fait avec circonspection ; la diversité et la préservation de la faune et de la flore locale est fondamentale pour le vignoble du domaine. Un enherbement indigène recouvre le sol ; les herbes ne sont pas fauchées mais roulées en un tapis végétal. Ici on évite la chimie en pratiquant une viticulture écologique et respectueuse de l’environnement en vignerons libres qui poursuivent leur propre voie. Mais aujourd’hui le domaine a décidé d’officialiser sa démarche en démarrant sa conversion en agriculture biologique.

Les rendements sont volontairement faibles et toutes les cuvées sont vendangées à la main. Bernard est également l’œnologue du domaine ; exigeant sur la qualité, il explique que le vin doit refléter sans artifice le terroir et le climat dont il est originaire. Il préconise une vinification minimaliste et sans produits œnologiques. Sur la majorité des cuvée, la vinification s’achève par un élevage long en vieux foudres Alsaciens ou en barrique afin d’obtenir l’équilibre et la persistance des grands vins de gastronomie ; minéraux, frais, aériens, persistants et très digestes.

Domaine
Bohn

Vigneron

Bernard & Arthur Bohn

Appellation

AOP Alsace

Cuvée

En Vrac

Cépages

25% Riesling (2017)25% Riesling (2018)25% Sylvaner (2017)25% Sylvaner (2018)

Potentiel de garde

1-3 ans

Accords Mets & Vins
– Apéritif
– Grillades de poissons
– Spaghetti aux fruits de mer
– Viandes blanches
– Salade italienne



Mas du Chêne

Au fin fond du Gard, aux portes de la Camargue, Luc Vignal et Emmanuelle Delon élaborent au Mas du Chêne des vins joyeux à « canonner ». La plupart des cuvées sont des mono-cépages cultivés en bio dans un environnement de biodiversité et dans les respect de vieilles pratiques culturales ; certaines sans intrants à l’image de leur dernière cuvée 100% Syrah et sans sulfites, Soufre qui Peut !

Les vins du Mas du Chêne

Lâcher de rosé rosé. Pressurage direct de syrah, grenache et cinsault élevé 6 mois en cuve béton. Un vin pétale de rose ultra gourmand qui évoque des parfums d’agrumes et de jus de pêche. Un style très enlevé porté par une belle vivacité.


Les copines adorent. Un Vermentino aromatique et gourmand récolté juste maturité pour préserver l’acidité et la fraîcheur du vin. La macération sur bourbes, le pressurage lent, la vinification et l’élevage en cuve béton permettent d’infuser la quintessence du cépage. Les copines adorent, mais pas seulement.


Marche Avant. Un vin à la robe claire et dorée qui déploie son fruité juteux sur un parfait équilibre entre rondeur et acidité. Assemblage de Roussanne, Grenache blanc et Vermentino, fermentation avec des levures indigènes, écoulé en fût de provenance de Bourgogne et du chateau Yquem, suivi d’un élevage sur lies de 8 mois.


Les Copains débordent. Un très gros canon 100% Cinsault fermenté avec des levures indigènes en macération carbonique et élevé 7 mois en cuve. Un véritable vin de copains, frais et désaltérant, confectionné avec une approche d’infusion pour conserver un beau fruit et une matière vive et fraiche. Prévoyez quelques magnums !


Marche Arrière. Cuvée née d’un vin élaboré dans le but de ressembler le plus possible à ceux que consommaient nos anciens en se rapprochant de leur mode de culture et de vendanges . 100% de Carignan fermenté avec des levures indigènes en macération carbonique suivi d’un élevage de 6 mois en fûts bourguignons de 4 à 6 vins.


Soufre qui Peut. Nouvelle cuvée parcellaire de Syrah (100%) travaillée naturellement et vinifiée sans intrant. Un vin sérieux et coulant à la fois ; on apprécie toute la profondeur méditerranéenne de la Syrah entre évocations balsamiques et notes de zan. Un vin parfait pour supprimer toute résistance au plaisir. 


Pinot Chio. Comme son nom l’indique ce vin est issu de Pinot Noir à 100%. Vinifié de manière traditionnelle avec une cuvaison courte et un élevage de 6 mois en cuve béton afin de préserver tout son fruité (cerise, mûre) porté par une bouche fine et acidulée et quelques épices (poivre blanc).


Merlot l’Enchanteur. Un Merlot charnu et dense récolté à parfaite maturité qui évoque des arômes de fruits rouges mûrs. L’équilibre du vin ne cède rien à la maturité du fruit pour nous offrir un profil gourmand, suave et frais. Merlot 100% éraflé, levures indigènes, vinifié en cuve béton, élevé 7 mois en fûts Bourguignons de plusieurs vins.


Sangiovese. Cuvée ultra originale à l’accent italien, issue du cépage Sangiovese (probablement le seul cultivé dans la vallée du Rhône). Clair et lumineux, ce vin évoque des arômes de cerise et de torréfaction sur une trame aérienne. Sangiovese 100% éraflé, levures indigènes, vinifié en cuve béton et élevé pour moitié en fûts durant 7 mois.


La Tâche de Grenache. (En cours de rédaction)


Alicante. Vieux cépage méconnu, l’Alicante est rarement vinifié en mono-cépage comme dans cette cuvée magistrale au nez enjôleur entre l’exubérance du fruit et de subtiles épices. La bouche est portée par une matière fraiche et veloutée. Levures indigènes, macération carbonique, élevage en fûts bourguignons durant 7 mois.


La Petite Syrah. Cette petite pépite parcellaire n’est pas sans évoquer ses cousines du Rhône nord par sa concentration, son élégance et sa touche poivrée. On retrouve l’équilibre identitaire du domaine dans cette Syrah 100% éraflée, vinifiée en cuve béton (levures indigènes) et élevée 18 mois en fûts Bourguignons de plusieurs vins.


Histoire

Frédéric COSTE lègue à sa fille Valentine et à son époux Arthur DELON 36 hectares en 1915. Au fil des générations, la famille acquiert une trentaine d’hectares de plus, Raoul DELON de 1935 à 1982, Philippe DELON en 1983 Nicole SOYRIS DELON de 1984 à 1999 Au décès de Nicole en 1999, sa fille unique Emmanuelle décide de tout quitter pour s’installer au mas avec son fils et continuer l’aventure familiale, Son conjoint Luc VIGNAL après quelques années en tant que caviste, décide de passer de l’autre coté de la barrière et se joindra à elle en 2008, De cette union naitra en plus de leurs deux filles 11 cuvées pour la plupart en mono-cépage et en bio.

Le vignoble

Le Mas du Chêne est composé de 64 ha d’un seul tenant situé autour des bâtiments d’exploitation, au sud de l’aire d’appellation des costières de Nîmes, le vignoble représente 50 ha, les 14 ha restant sont composés de bois, de clos d’oliviers et de haies qui participent à l’équilibre du territoire et à la biodiversité, ainsi qu’ à des terres en jachère, Le terroir est composé de galets roulés villafranchiens qui permettent aux eaux de pluie de s’infiltrer dans la couche de cailloux, de se rassembler dans les ravinements des terrains sous jacents et de former une nappe phréatique discontinue qui offre à la vigne une alimentation régulière en eau, évitant ainsi la sécheresse estivale, L’encépagement est très varié, ce qui permet d’offrir de nombreuses cuvées en mono-cépage.

Pratiques culturales

Sur les 50 ha de vignes, Luc Vignal et Emmanuelle Delon ont choisi d’ isoler 10 ha en « bio » pour les cuvées bouteilles. Comme l’indique le nom de la première cuvée « Marche Arrière », c’est un retour aux méthodes culturales des anciens, à savoir: travail des sols, abandon des produits chimiques de synthèse au profit du soufre et du cuivre, broyage des bois de taille, confusion sexuelle contre les papillons du vers de la grappe …

Quelques photos du Mas du Chêne

Dégustations en ligne

Une heureuse initiative en cette délicate période de confinement : des dégustations en ligne avec les vignerons via Skype après expédition préalable de coffrets de dégustation.


Vendredi 10 Avril 2020 – 19h00


Vendredi 24 Avril 2020 – 19h00


Jeudi 7 Mai 2020 – 19h00


Jeudi 28 Mai 2020 – 19h00

  • Domaine de la Touraize (Jura) – Arbois Chardonnay Arces 2017
  • Moulin de Peyronin (Bordeaux) – Bordeaux Romane 2016
  • Guilhem Barré (Languedoc) – Cabardès Fantaisie Singulière 2017

Quelques photos des dégustations en ligne

Le Morgon et le Régnié par Antoine Sunier

C’est chez son frère Julien, installé depuis 2008, qu’Antoine Sunier découvre les différents travaux de culture de la vigne. Quelques visites suffiront à le décider de reprendre le chemin de l’école pour apprendre les bases du métier, et créer lui aussi son propre domaine en 2014. Ses premières armes de vigneron, il les fera ensuite chez Jean-Claude Lapalu à Brouilly. Difficile de rêver mieux !

L’exploitation d’Antoine Sunier est un domaine de poche à taille humaine : environ 5,20 hectares de vignes dont 4 ha de Régnié (lieu-dit : Les Forchets, Les Bulliats, Montmerond, moyenne d’âge des vignes 50ans, 80% labélisé en Bio depuis 2017, le reste en conversion) et 1.20 ha de Morgon (Climat Grand Cras vigne de 60 ans labélisé en Bio depuis 15 ans), et une petite cuverie qui ne permettrait pas de rentrer davantage de raisins que ceux produits sur ses deux parcelles.

Sa philosophie : agriculture biologique, recherche du reflet du terroir, respect des hommes et de la nature, tout ceci dans le but d’élaborer des vins les plus purs et les plus droits possibles.

Les vins du domaine Antoine Sunier


Antoine Sunier Régnié. Sur un millésime qui flatte immédiatement le fruit, Antoine Sunier nous gratifie d’un vin juteux, gourmand, doté d’une grande finesse et d’une remarquable pureté. 


Antoine Sunier Régnié Montmerond. Cuvée parcellaire de 1,5 hectares sur un sol plus granitique. Il en résulte un vin éclatant porté par une énergie renversante. Un énorme coup de cœur !


Antoine Sunier Morgon. Un Morgon sapide et raffiné qui exhale un fruité profond de fruits noirs à noyeau, cerise burlat et notes de pivoine. Le jus, charnu et soyeux, remplit le palais avec délicatesse. On retrouve toute la buvabilité et la fluidité des vins d’Antoine Sunier. Idéal pour se défaire de toute résistance à la gourmandise et au plaisir.


Quelques photos du domaine

Domaine Bernard et Arthur Bohn Terroir de schiste en Alsace

Vigneron passionné et athypique, Bernard perpétue avec son fils Arthur la tradition viticole de la famille Bohn implantée depuis quasiment 3 siècles à Reichsfeld. Ils y cultivent la vigne sur des coteaux en altitude entre 300 et 400 mètres sur un terroir de schiste unique en Alsace. Bienvenue au domaine Bernard et Arthur Bohn.

Des terroirs d’exception

  • Le Schieferberg est un terroir unique en Alsace situé sur un versant à très forte pente ; orienté Sud, Sud – Est et abrité par le massif de l’Ungersberg qui culmine à 901m. C’est entre ce millefeuille de roches feuilletées composé du schiste bleu de Villé provenant de la compression de l’argile au sein de l’écorce terrestre ue les pierres accumulent la chaleur la journée et la restituent la nuit. Les vignes du domaine sont parmi les plus hautes d’Alsace dépassent 400 mètres d’altitude, les ceps y puisent leur minéralité dans le plus vieux ​ terroir​d’Alsace datant du précambrien, il y a 500 millions d’années. Ce terroir riche en éléments fertilisants, produit des vins racés, élégants, structurés, d’une belle finesse et d’une grande fraîcheur en bouche. Un peu timide dans leur jeunesse, ils se révèlent après 3 années, s’affirment après 6 ans puis s’épanouissent en grands vins de garde et vous épatent après 10 ans ou 15 ans.
  • L’Oberhagel, qui est situé en plein cœur du Schieferberg est traditionnellement récolté en légère surmaturité, tout en favorisant une vinification de vin sec pour élaborer un vin de gastronomie. On y retrouve des arômes d’agrumes confits, d’anis, de menthe et une minéralité de pierre à fusil pour le Riesling et des arômes de coing pour le Pinot Gris. Sur le schiste, le Riesling est roi.
  • Le Sohlenberg, le Grand Cru Muenchberg et le Sauthal sont des terroirs de sable rose gréso-volcanique. Comme le Schieferberg, le sol est drainant, aéré et se réchauffe rapidement. Le Riesling s’exprime par des arômes de fleurs blanches et d’ananas, avec pointe minérale. Cette terre rouge fait aussi le bonheur du Pinot Noir lui donnant cette note framboisée. Vinifié en rouge et élevé en barrique, il donne des vins à la fois élégant et puissant assortis d’arômes de mûre, de myrtille et de cerise noire.

De la protection de l’environnement à l’agriculture BIO

Les terroirs uniques de schiste ou gréso-volcanique sont soignés de façon écologique. L’entretien du sol est fait avec circonspection ; la diversité et la préservation de la faune et de la flore locale est fondamentale pour le vignoble du domaine. Un enherbement indigène recouvre le sol ; les herbes ne sont pas fauchées mais roulées en un tapis végétal. Ici on évite la chimie en pratiquant une viticulture écologique et respectueuse de l’environnement en vignerons libres qui poursuivent leur propre voie. Mais aujourd’hui le domaine a décidé d’officialiser sa démarche en démarrant sa conversion en agriculture biologique.

Les rendements sont volontairement faibles et toutes les cuvées sont vendangées à la main. Bernard est également l’œnologue du domaine ; exigeant sur la qualité, il explique que le vin doit refléter sans artifice le terroir et le climat dont il est originaire. Il préconise une vinification minimaliste et sans produits œnologiques. Sur la majorité des cuvée, la vinification s’achève par un élevage long en vieux foudres Alsaciens ou en barrique afin d’obtenir l’équilibre et la persistance des grands vins de gastronomie ; minéraux, frais, aériens, persistants et très digests.

Les vins du domaine Bernard et Arthur Bohn


Sylvaner Indigène 2018. Issu de vignes de 70 ans, ce vin « Orange » est vinifié selon l’ancienne méthode indigène. Pressé après une macération de 4 semaines sur baies et raisins entiers, puis élevé sur lie et mis en bouteille non filtré. 


Schieferberg Zéro 2017. Macération en raisins entiers (50% Pinot Gris, 50% Riesling) sur terroir de schistes, sans ajout de sulfites, non filtré. Une palette aromatique surprenante et complexe sur des notes de griottes et de pomelos.


L’Eternel Terroir de Schistes 2008. Vin de terroir par excellence, cet assemblage de Riesling, Pinot Gris et Pinot Noir est un magnifique ambassadeur du terroir du Schieferberg. 


Riesling Schieferberg Oberhagel 2016. Sélection parcellaire de vieilles vignes de 70 ans orientées plein sud, au cœur du Schieferberg sur une veine unique de schiste en Alsace. Un vin destinée aux amateurs de minéralités mûres et précises.


Riesling Oberhagel par NAthur 2018. Sélection parcellaire de vieilles vignes de Riesling au coeur du Schieferberg vinifiée sans ajout de souffre. Il en résulte un bel ambassadeur de ce terroir de schiste unique en Alsace, porté par une tension mûre de grande fraîcheur et un finale à la fois minérale et saline.


Riesling Grand Cru Muenchberg 2017. Un Grand Cru issu d’une sélection parcellaire de vieilles vignes de 80 ans sur sol gréso-volcanique. Le vin exalte des arômes de crème de citron sur des nuances fumées et tourbées avec une pointe minérale et iodée. Long, frais et persistant en bouche, il fait le bonheur des poissons en sauce, des gambas grillées, des viandes blanches ou autre carpaccio de saumon.


Riesling Hors d’Age. Assemblage de vins de réserve du domaine Bohn sur une vingtaine d’années,ce Riesling est une incroyable interprétation de l’intemporel terroir de schistes du Schieferberg. Une palette aromatique hors norme (citron confit, nougat, pâte d’amande, cire d’abeille) soutenue par une acidité fine parsemée de notes d »épices … Un vin d’exception !


Lumière de Feu 2004. 60% Gewurztraminer, 30% Riesling, 10% Pinot Gris. Elevage de 5 années en fût entre lies et voiles. Arômes de cire, de miel, d’eau de vie rancio et de violette qui sont rehaussés par une fraîcheur citronnée. Vin mystérieux et complexe.


Pinot Noir Les Roches Rouges 2015. Un grand Pinot Noir, sensuel et précis, qui n’est pas sans évoquer quelques prestigieux cousins Bourguignons. Nez finement boisé qui exprime des notes de cerise et de myrtille. Attaque sensuelle qui éveille la bouche par une touche épicée de poivre et de paprika.


Pinot Noir Nature 2018. Pinot Noir nature vinifié par Arthur sans ajout de sulfites et sans filtration. Un gros canon à la « torchabilité ». Très fruité sur des arômes de fruits rougs (framboise, griottes). La bouche est à la fois riche et gourmande, délicatement épicée, et stimulée par une légère amertume. fringant et frais; aux notes délicatement fumées.


Quelques photos du domaine Bernard et Arthur Bohn

Les vins d’Auvergne d’Yvan Bernard : « Ici commence la Loire … »

Au cœur de Montpeyroux le domaine compte aujourd’hui 8 ha de vignes sur les plus beaux terroirs du Puy-de-Dôme. Les sols sont argilo-calcaires plus ou moins mêlés de cendres volcaniques, et basaltiques. Ancien élève du lycée viticole de Beaune en Bourgogne, Yvan Bernard s’installe en 2001, à l’age de 22 ans. N’étant pas issu d’une famille vigneronne, il lui a fallu louer des parcelles de vignes à différents propriétaires pour pouvoir débuter. Sur un vignoble très morcelé et donc peu mécanisable, Yvan Bernard travaille dans le respect de l’environnement : pas d’insecticides, pas d’anti pourriture ni traitements issu de la chimie de synthèse. Le labour et l’enherbement naturel sont pratiqués.

Le vigneron vous en parle

« Voir ce que les vignes « ont dans le ventre »…. Voilà ce qui motive mon travail. Chaque parcelle donne une cuvée différente. Les huit hectares de mon domaine sont répartis sur les communes de Montpeyroux, La Sauvetat, Authezat, Corent et Boudes. Toute l’exploitation est passée en agriculture biologique (certifiée par Ecocert) en 2010. Pas de produits chimiques de synthèse, traitements à base de plantes, respect du calendrier lunaire, retour au travail du sol sont les principaux axes de travail dans les vignes. Respect des levures indigènes, macération et élevage adapté à chaque cuvée sont les leitmotivs à la cave. »

Les vins du domaine Yvan Bernard


Aligoté Fleuve Tranquille. La vie de vigneron n’est pas toujours un long fleuve tranquille, et la météo est parfois capricieuse, à l’image de ce millésime 2019 qui n’a quasiment pas donné de vin blanc. Grâce à quelques raisins d’amis Bourguignons, Yvan Bernard a toutefois pu élaborer une micro-cuvée 100% Aligoté à la tension ciselée et à la précision remarquable.


Vin de France Banlieue Rouge. La Banlieue Rouge est une cuvée de Gamay provenant de l’autre côté de la montagne. Culture biologique et vinification naturelle pour encenser un fruité acidulé et une bouche franche et charnue qui s’enroule autour de quelques notes florales. Quelle énergie !


Côtes d’Auvergne Arkose. Pionnier de la viticulture biologique, Yvan Bernard propose un grand Gamay d’Auvergne avec cette cuvée Arkose dont l’énergie est le fil rouge de dégustation. Charnu et dense, ce vin vous tient en appétence de bout en bout. Absolument délicieux !


Puy de Dômes Petrosus. Un très beau pinot noir où les arômes de cerise à l’eau-de-vie et de cassis se mêlent à des notes balsamiques et minérales. Le palais se révèle ample, charnu et bien bâti autour de tanins fermes et d’un boisé élégant.


Puy de Dômes Les Terrasses. Fille d’Arkose, voilà une expression pure et racée de la Syrah signée Yvan Bernard qui n’est pas sans rappeler les plus belles réussites de sa cousine rhodanienne. Baies de fruits rouges juteuses, violette, notes poivrées, amplitude et équilibre sont au rendez-vous de cette magnifique cuvée au grain lisse, idéale pour accompagner un quasi de veau.


Quelques photos du domaine Yvan Bernard

Les Champs de l’Abbaye Millésime 2018

Le domaine les Champs de l’Abbaye est un petit domaine familial de 6 hectares, créé en 1997 par Alain et Isabelle Hasard, situé à Aluze, joli village perché sur les hauteurs de la Côte Chalonnaise. Le domaine cultive ses vignes en agriculture biologique depuis 1999 sur le terroir de Rully, Mercurey, et Côtes Chalonnaise. Aromatiques, racés et profonds, les vins d’Alain et Isabelle sont marqués par une grande précision et une pureté remarquable.

Des Champs au Chant

Le nom de son domaine, Les Champs de l’Abbaye, vient tout simplement du nom de la section cadastrale sur laquelle se trouvent les bâtiments de l’exploitation. Les textes anciens parlent déjà de la vigne en ce lieu au 13ème siècle. Enfin, des Champs au chant, il n’y a qu’un pas pour ce mélomane qui a orné ses bouteilles d’une clé de fa.

En culture biologique, c’est le sol qui commande

En culture biologique depuis 1999, Alain applique aussi quelques préceptes biodynamiques, sans certification, en vigneron libre et déterminé. Pas de recette miracle donc, mais un travail acharné et sans concession, à l’écoute des sols. En cave aussi, c’est le respect des jus qui prime : après égrappage total, la fermentation est spontanée, la cuvaison de 8 à 10 jours, l’entonnage et l’élevage sur fûts entre 11 et 14 mois dont 25 à 30 % de neufs. Pas de soutirage durant l’élevage, mise en bouteille sans collage ni filtration. Tout en douceur.

Un millésime 2018 très Bourguignon


Bourgogne blanc 2018. Un chardonnay surprenant provenant des terroirs d’Aluze. Sur le fruit, avec de délicates notes de genets et de chèvrefeuille. Une bouche ronde et harmonieuse avec juste ce qu’il faut de tension pour accompagner aussi bien poissons que volailles ou fromages. Expressif et gourmand, sa plénitude et sa longueur interpellent. Un beau potentiel de garde.


Bourgogne Côte Chalonnaise Les Amourettes 2018. Jeunes vignes de Chardonnay très qualitatives, plantées sur les plus belles terres d’Aluze. Un vin riche, profond et enveloppant. Arômes de rose, verveine, ananas, vanille … Une grande cuvée qui fait honneur à son village.


Rully Les Cailloux 2018. Très finement boisé, le vin révèle une pureté cristalline sur des arômes de fleurs blanches et d’agrumes citronnés. Un vin droit et minéral qui se prolonge sur une finale saline. Un des plus grands vins de la Côte Chalonnaise … et plus !


Bourgogne rouge 2018. Un véritable bijou de fraîcheur et d’équilibre. Ce vin gourmand et fin possède un fruit délicat et élégant à la bouche tendue qui campe gracieusement sur des tanins discrets.


Bourgogne Côte Chalonnaise Les Claveaux 2018. Très belle évocation de la Côte Chalonnaise dans un registre épuré et racé. Concentration, élégance, et structure juste. Jeune vigne de Pinot fins et 10% de Chardonnay. Du niveau d’un beau village.


Mercurey Les Marcoeurs 2018. Un Mercurey hors norme, digne d’un 1er Cru. Brillant, profond et intense, il allie la puissance et la pureté des grands vins. Un nez intense sur de jolis fruits rouges à belle maturité, quelques épices, et une touche légèrement terreuse. En bouche on retrouve la profondeur du fruit, la puissance, la pureté et le velouté. Incroyable contraste entre la fraîcheur et la maturité.


Monthélie Les Sous Roches 2018. Fruits noirs et épices. Texture riche et généreuse. Un volume en bouche impressionnant. Fidèle à lui-même avec cette concentration étonnante pour le secteur.


Les Champs de l’Abbaye en images

Château Fougas, Bio & Biodynamie en Côtes de Bourg

Le Château Fougas est une propriété familiale depuis son implantation au XVIIIème siècle Une charmante aquarelle d’arpenteur de l’époque présente le Château Fougas entouré de ses terres d’un seul tenant, où figurent déjà les vignes. Les propriétaires actuels, Jean-Yves et Michèle Béchet, s’efforcent de produire un vin de qualité marqué par la minéralité de son Terroir, grâce à la culture en bio et en biodynamie.

Un terroir atypique

Du point de vue géologique le sol du Château Fougas est constitué de colluvions hydrauliques et éoliennes. Des argiles ferrugineuses bleues, alliées à des sables et des graves, sont déposées sur un soubassement calcaire de molasses du Fronsadais. Ces argiles bleues de surface particulièrement fines confèrent aux vins fraîcheur, souplesse et raffinement des tanins ; Le calcaire de soubassement, l’équilibre. La topographie est également très atypique : Château Fougas, situé sur un plateau, bénéficie d’un drainage naturel grâce à deux petits ruisseaux situés en contrebas aux deux extrémités est et ouest.

Le vignoble

  • Taille du Vignoble : 22 Ha en Appellation Côtes de Bourg
  • Encépagement : 80% merlot, 20% cabernet sauvignon.,
  • Age moyen : de la vigne 25 ans en complantation régulière
  • Densité de plantation : Environ 5000 pieds Ha
  • Vendange : Manuelle ou mécanique, avec deux tables de tri.
  • Vinification : Parcellaire avec pigeage à la Bourguignonne. En cuves inox sous contrôle de température.
  • Élevage : Les vins qui respectent les cahiers des charges de la bio et de la biodynamie, sont élevés en barriques et en amphores durant 18 mois

Le vigneron vous en parle

« Pour nos vins nous voulons une expression de Terroir, nous recherchons la violette plutôt que le goudron et le raffiné plus que le concentré… Loin de la mode mais près de la terre nous nous attachons à l’authenticité qui donne des vins doux fins et élégants, riches de beaux arômes d’épices et de fruits… »

Les vins du Château Fougas


Côtes de Bourg, Organic – La cuvée Organic du Château Fougas est un vin gourmand et chaleureux. Le nez, propre et parfumé, évoque de petits fruits rouges. La bouche est ample, dans un style très raffiné, sans boisage intempestif, juteux et équilibré, aux tanins souples et fins.


Côtes de Bourg, Maldoror – Le nez très complexe de la cuvée Maldoror évoque des baies de fruits noirs, des notes florales, quelques épices, une touche d’eucalyptus, et prend à l’évolution des tonalités de tabac et de thé fumé. La bouche suave est musclée par une énergie caillouteuse, portée par des tanins fermes et raffinés. L’équilibre est exemplaire, la longueur saline. Un très grand vin prêt à braver le temps.




GRANDE DÉGUSTATION Coups de cœur Septembre 2019

16 / 20

ALSACE – Bernard & Arthur Bohn – Sylvaner Indigène 2017

Issu de vignes de 70 ans, ce vin « Orange » est vinifié selon l’ancienne méthode indigène. Pressé après une macération de 4 semaines sur baies et raisins entiers, puis élevé sur lie et mis en bouteille non filtré.


17 / 20

ALSACE – Bernard & Arthur Bohn – Pinot Noir Nature 2018

Pinot Noir nature vinifié par Arthur sans ajout de sulfites et sans filtration. Un gros canon à la « torchabilité ». Très fruité sur des arômes de fruits rougs (framboise, griottes). La bouche est à la fois riche et gourmande, délicatement épicée, et stimulée par une légère amertume. fringant et frais; aux notes délicatement fumées.


18 / 20

BEAUJOLAIS – Antoine Sunier – Régnié Montmerond 2018

Cuvée parcellaire de 1,5 hectares sur un sol plus granitique. Il en résulte un vin éclatant porté par une énergie renversante. Un énorme coup de cœur !


18 / 20

BEAUJOLAIS – Karim Vionnet – Chiroubles Vin de Kav 2017

Admirable Chiroubles de Karim Vionnet ! … « Vin de Kav » est une cuvée soyeuse et délicate, portée par un fruité charnu et une tension délicieuse. Le toucher est remarquable, l’énergie renversante.


17 / 20

BEAUJOLAIS – Marc Delienne – Fleurie Maurice 2018

Nouvelle cuvée en hommage à Maurice, l’homme qui a si bien accueilli Marc à Fleurie. Fruité affriolant, énergie, finesse et buvabilité : on retrouve tout le style de Marc Delienne dans cette cuvée de Fleurie libre.


16 / 20

BOURGOGNE – La Soeur Cadette – Bourgogne rouge 2018

Dans le style épuré et précis si caractéristique de Valentin Montanet, on découvre ici un PInot Noir fruité, juteux, croquant, et parfaitement équilibré sans la moindre disgrâce tannique. Ca coule tout seul, on adore !


19 / 20

BOURGOGNE – La Soeur Cadette – Vézelay La Châtelaine 2018

La star du domaine ! … Un fruit éclatant d’agrumes et de minéralité, une bouche mûre et salivante. La finale très légèrement saline apporte une élégance supplémentaire à une bouche de belle longueur.


18 / 20

BOURGOGNE – Nicolas Maillet – Mâcon Verzé 2017

Le nez est fin avec des arômes de fruits et de fleurs blanches. L’attaque en bouche est franche et nerveuse pour laisser place à une bonne rondeur et des arômes de poires blanches, la finale très minérale est caractéristique des terroirs calcaires du Mâconnais. C’est un vin d’une grande pureté avec beaucoup d’éclat.


16 / 20

BOURGOGNE – Stéphane Aladame – Bourgogne Mon Blanc 2017

Récolté à Saint-Clément-sur-Guye, dans l’ouest chalonnais, ce vin offre une expression pure et classique du Chardonnay sur des notes de fruits citronnés et de fleurs blanches. Avec son élevage sobre, il favorise la finesse et la fraîcheur minérale sur une bouche gourmande de belle appétence.


18 / 20

BOURGOGNE – Stéphane Aladame – Montagny 1er Cru Les Coères 2016

Le terroir des Coères, très argileux, donne un vin complexe avec une matière riche et puissante. Cette cuvée offre une subtilité minérale exceptionnelle.


16 / 20

JURA – Domaine de la Touraize – Arbois Chardonnay « Les Voisines » 2017

Assemblage de Chardonnays de différents terroirs composés de graviers sur marne, marnes à dominante calcaire et marnes bleues. Fermentation et élevage en foudre durant deux hivers. Idéal pour accompagner des entrées de poissons, des coquillages ou une viande blanche.


17 / 20

JURA – Domaine de la Touraize – Arbois « Côtes à Côtes » 2018

Cuvée parcellaire de Pinot Noir sur marne. Egrappage manuel. Fermentation semi-carbonique. Elevage en foudre de 18 mois. Idéal pour accompagner des terrines, un Chili, un Osso-bucco, une côte de bœuf ou des grillades.


15 / 20

LANGUEDOC – Château La Dournie – Le blanc de La Dournie 2018

Un « petit » vin blanc jovial et appétant qui concilie avec justesse un caractère sudiste et une fraîcheur désaltérante. (50 % Roussane – 35 % Vermentino – 15 % Viognier). Robe jaune aux reflets dorés. Nez très expressif dominé par des notes de fruits à chair blanche et d’agrumes. Bouche fraîche et charnue. Des notes florales. Bel équilibre.


17 / 20

LANGUEDOC – Château La Dournie – Saint-Chinian 2017

Un vin souple aux accents sudistes et senteurs de garrigue qui développe des notes fruitées de mûre et une finale réglissée. Ici, plaisir rime avec caractère. (50% Syrah – 25 % Carignan – 25% Grenache). La bouche, souple et sans complexe, présente une belle amplitude finissant sur des notes de moka et de réglisse. Un vin de plaisir bien équilibré qui ne manque pas de caractère.


16 / 20

LANGUEDOC – Guilhem Barré – Depuis le Temps 2018

Seule cuvée en blanc de Guilhem Barré sur une dominante de Viognier complétée par du Chardonnay. Un vin frais, aromatique et plein de vivacité qui vous fait oublier ses origines sudistes. Magnifique !


15 / 20

LANGUEDOC – Benjamin Taillandier – Minervois Laguzelle 2017

Benjamin Taillandier dépoussière l’image du Minervois avec des vins pleins de fraîcheur, croquants de fruits, à l’image de cette cuvée Laguzelle qui redonne sens au mot «plaisir». Un canon nature comme on les aime !


17 / 20

LOIRE – Château de Coulaine – Chinon Les Pieds Rôtis 2017

Un chenin de Loire expressif et fruité qui se décline sur des notes de fruits jaunes avec de la rondeur, du gras mais également beaucoup de fraîcheur. Idéal à l’apéritif, il s’accommodera aussi de viandes blanches, de fromages ou encore de cuisine exotique à base de curry.


18 / 20

LOIRE – Château de Coulaine – Chinon La Diablesse 2015

Traditionnelle et inattendue, solaire et minérale, La Diablesse joue de ses vieilles vignes avec profondeur et délicatesse.


16 / 20

RHÔNE – Château Landra – Ventoux blanc 2018

Assemblage de Clairette, Grenache blanc, Roussanne qui donne un vin à l’aromatique fleurie, dense et gras, dont la fraîcheur et la vivacité sont portées par sa jeunesse.


17 / 20

RHÔNE – Florent & Damien Burle – Burlesque 2018

Quelques cépages oubliés au pied des dentelles de Montmirail à Gigondas font de ce petit bijou un vin à la fois gourmand et gastronomique, avec juste ce qu’il faut de profondeur.


15 / 20

RHÔNE – Mas du Chêne – Marche Avant 2017

Un vin à la robe claire et dorée qui déploie son fruité juteux sur un parfait équilibre entre rondeur et acidité. Assemblage de Roussanne, Grenache blanc et Vermentino, fermentation avec des levures indigènes, écoulé en fût de provenance de Bourgogne et du chateau Yquem, suivi d’un élevage sur lies de 8 mois.


16 / 20

RHÔNE – Mas du Chêne – Marche Arrière 2018

Cuvée née d’un vin élaboré dans le but de ressembler le plus possible à ceux que consommaient nos anciens en se rapprochant de leur mode de culture et de vendanges . 100% de Carignan fermenté avec des levures indigènes en macération carbonique suivi d’un élevage de 6 mois en fûts bourguignons de 4 à 6 vins.


18 / 20

SUD-OUEST – Château La Colombière – Le Grand B 2016

Le Bouysselet, vieux cépage oublié, donne à ce vin un caractère très original, à la fois aromatique et ample. Assurément un des plus grands vins blancs du Sud-Ouest !


16 / 20

SUD-OUEST – Château La Colombière – Les Frontons Flingueurs 2018

Vin de plaisir et de convivialité pour les fans de … Négrette, à dégainer sans soif ! … J’ai connu une Toulousaine qui en buvait au petit déjeuner.