Le Morgon et le Régnié par Antoine Sunier

C’est chez son frère Julien, installé depuis 2008, qu’Antoine Sunier découvre les différents travaux de culture de la vigne. Quelques visites suffiront à le décider de reprendre le chemin de l’école pour apprendre les bases du métier, et créer lui aussi son propre domaine en 2014. Ses premières armes de vigneron, il les fera ensuite chez Jean-Claude Lapalu à Brouilly. Difficile de rêver mieux !

L’exploitation d’Antoine Sunier est un domaine de poche à taille humaine : environ 5,20 hectares de vignes dont 4 ha de Régnié (lieu-dit : Les Forchets, Les Bulliats, Montmerond, moyenne d’âge des vignes 50ans, 80% labélisé en Bio depuis 2017, le reste en conversion) et 1.20 ha de Morgon (Climat Grand Cras vigne de 60 ans labélisé en Bio depuis 15 ans), et une petite cuverie qui ne permettrait pas de rentrer davantage de raisins que ceux produits sur ses deux parcelles.

Sa philosophie : agriculture biologique, recherche du reflet du terroir, respect des hommes et de la nature, tout ceci dans le but d’élaborer des vins les plus purs et les plus droits possibles.

Les vins du domaine Antoine Sunier


Antoine Sunier Régnié. Sur un millésime qui flatte immédiatement le fruit, Antoine Sunier nous gratifie d’un vin juteux, gourmand, doté d’une grande finesse et d’une remarquable pureté. 


Antoine Sunier Régnié Montmerond. Cuvée parcellaire de 1,5 hectares sur un sol plus granitique. Il en résulte un vin éclatant porté par une énergie renversante. Un énorme coup de cœur !


Antoine Sunier Morgon. Un Morgon sapide et raffiné qui exhale un fruité profond de fruits noirs à noyeau, cerise burlat et notes de pivoine. Le jus, charnu et soyeux, remplit le palais avec délicatesse. On retrouve toute la buvabilité et la fluidité des vins d’Antoine Sunier. Idéal pour se défaire de toute résistance à la gourmandise et au plaisir.


Quelques photos du domaine

Marc Delienne, nouvelle figure de Fleurie

Néo-vigneron à Fleurie, Marc Delienne est une figure nouvelle de l’appellation qui ne tardera pas à devenir une figure de l’appellation.

Passionné de vin depuis toujours alors qu’il poursuit une carrière dans le milieu informatique et bancaire, Marc décide de donner un autre relief à sa passion en passant du verre à la vigne. Après une immersion au domaine de Trevallon aux côtés d’Eloi Durbach puis d’Alain Graillot au domaine de Fa, il acquiert en 2015 une dizaine d’hectares à Fleurie.

Un profond respect de la nature et du terroir

Tout juste installé, Marc Delienne convertit immédiatement son domaine en bio, en appliquant également les principes de la biodynamie, comme une évidence pour éviter toute entrave à la mémoire du sol. La vigne est conduite en gobelet et la hauteur du végétal est sensiblement haute, inspiration de la méthode de Lalou Bize Leroy.

Les conditions sont difficiles et parfois extrêmes, notamment sur la parcelle vertigineuse de la Madone. Le travail au treuil et la pioche éreintent les hommes qui y travaillent mais les valeurs de respect de la nature, du sol, du végétal et du terroir sont plus fortes. Peu importe les difficultés et les épreuves que la nature impose : Marc Delienne vit la viticulture comme une résistance à la confiscation du temps et au délabrement du lien à la terre.

Une cave sur mesure pour exprimer la « patte » du vigneron

La cuverie a été créée de toute pièce dès la reprise du domaine. Cuves bétons, demi-muids et foudres autrichiens se côtoient pour révéler la quintessence du raisin. Les vinifications se font de manière naturelle, sans intrant, excepté un peu de sulfites lorsque nécessaire.

Difficile de dire à partir de combien de millésimes on peut attribuer une « patte » à un vigneron, mais les vins de Marc Delienne ont déjà une ligne directrice claire : fruités éclatants, matières gourmandes, tannins fins, structures aériennes ; des énergies incroyables dans l’esprit de Jean-Louis Dutraive, son mentor sur l’appellation. Chaque cuvée a son identité mais une signature vibrante les réunit.

« L’engagement total, la générosité, l’humilité et le courage de Marc nous ont conquis et nous saluons de toute notre passion son travail en lui souhaitant une belle réussite dans ce challenge que nous avons décidé d’accompagner, bien évidemment ! »

Des vins éclatants, comme une revanche sur Dame Nature

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la météo n’aura pas été bien clémente pour accompagner les premiers millésimes de Marc Delienne, à l’image du millésime 2017 violemment touché par la grêle et qui ne donnera qu’une petite récolte. Cependant, comme une revanche sur la dureté de cette épreuve, les vins sont remarquablement fins et soyeux, portés par des arômes flatteurs de petits fruits rouges et de fleurs … une caresse pour panser les blessures météorologiques.


Marc Delienne Fleurie Avalanche de Printemps 2015Fleurie Avalanche de Printemps 2015. Un magnifique Fleurie très éclairant de son terroir granitique, à boire dès à présent ou à garder quelques années. Des fruits noirs charnus, une trame juteuse portée par des tannins fins, quelques notes épicées, un équilibre parfait, une jolie longueur pour prolonger le plaisir.


Marc Delienne Fleurie Abbaye Road 2015Fleurie Abbaye Road 2015. Ce vin est la cuvée la plus ambitieuse du domaine. Né d’un assemblage de différents vins élevés principalement en foudres de 30hl, il présente une concentration supérieure à celle des autres cuvées tout en conservant une fraîcheur et une précision qui sont la marque du domaine. Il en résulte une bouche pleine et profonde sur des notes de fruits noirs (prune) et quelques épices orientales.


Marc Delienne Fleurie Avalanche de Printemps 2016Fleurie Avalanche de Printemps 2016. Cette cuvée spécialement élaborée pour une mise en bouteille précoce est un petit bijou de souplesse et d’élégance ! Le fruité est précis sur des évocations de framboise sauvage et des échos d’orange sanguine, le tout réhaussé de fines notes poivrées. La texture est soyeuse et l’énergie remarquable de bout en bout.


Marc Delienne Fleurie Greta Carbo 2016Fleurie Greta Carbo 2016. Née d’une macération carbonique, cette cuvée est un vin croquant au fruité éclatant qui évoque des fruits rouges acidulés (groseilles, grenade). Un joli mordant en attaque et une tension splendide en finale.


Marc Delienne Fleurie Greta Carbo 2017Fleurie Greta Carbo 2017. N’hésitons pas à le dire : voici l’un des plus beaux jus de Gamay dégustés sur le millésime 2017 ! … un bon gros canon certes mais surtout un vin complet. L’harmonie aromatique est déjà présente malgré la jeunesse, l’attaque est caressante, la texture soyeuse, l’équilibre irréprochable … et quelle finesse ! Bravo Marco !


Les zincorruptibles vente de vins bio biodynamie et vins naturelsOù trouver les vins ?www.leszincorruptibles.com Bio, biodynamie et vins naturels.


 

Les Champs de l’Abbaye millésime 2017

Le domaine les Champs de l’Abbaye est un petit domaine familial de 6 hectares, créé en 1997 par Alain et Isabelle Hasard, situé à Aluze, joli village perché sur les hauteurs de la Côte Chalonnaise. Le domaine cultive ses vignes en agriculture biologique depuis 1999 sur le terroir de Rully, Mercurey, et Côtes Chalonnaise. Aromatiques, racés et profonds, les vins d’Alain et Isabelle sont marqués par une grande précision et une pureté remarquable.

Des Champs au Chant

Le nom de son domaine, Les Champs de l’Abbaye, vient tout simplement du nom de la section cadastrale sur laquelle se trouvent les bâtiments de l’exploitation. Les textes anciens parlent déjà de la vigne en ce lieu au 13ème siècle. Enfin, des Champs au chant, il n’y a qu’un pas pour ce mélomane qui a orné ses bouteilles d’une clé de fa.

En culture biologique, c’est le sol qui commande

En culture biologique depuis 1999, Alain applique aussi quelques préceptes biodynamiques, sans certification, en vigneron libre et déterminé. Pas de recette miracle donc, mais un travail acharné et sans concession, à l’écoute des sols. En cave aussi, c’est le respect des jus qui prime : après égrappage total, la fermentation est spontanée, la cuvaison de 8 à 10 jours, l’entonnage et l’élevage sur fûts entre 11 et 14 mois dont 25 à 30 % de neufs. Pas de soutirage durant l’élevage, mise en bouteille sans collage ni filtration. Tout en douceur.

Des vins lumineux et précis


Les Champs de l'Abbaye Rully les CaillouxRully Les Cailloux 2017. Très finement boisé, le vin révèle une pureté cristalline sur des arômes de fleurs blanches et d’agrumes citronnés. Un vin droit et minéral qui se prolonge sur une finale saline somptueuse.


Les Champs de l'Abbaye Bourgogne rougeBourgogne 2017. Un véritable bijou de fraîcheur et d’équilibre. Ce vin gourmand et fin possède un fruit délicat et élégant à la bouche tendue qui campe gracieusement sur des tannins discrets.


Les Champs de l'Abbaye Côte Chalonnaise Les ClaveauxCôte Chalonnaise Les Claveaux 2017. Très belle évocation de la Côte Chalonnaise dans un registre épuré et racé. Concentration, élégance, et structure juste.


Les Champs de l'Abbaye Mercurey Les MarcoeursMercurey Les Marcoeurs 2017. Mercurey brillant, charnu et soyeux, avec un nez intense sur de jolis fruits rouges à belle maturité, quelques épices, et une touche légèrement terreuse. En bouche on retrouve le fruité, la puissance, la pureté et le velouté des grands vins.


Où trouver les vins ?

www.leszincorruptibles.com > Les Champs de l’Abbaye

Bio, Biodynamie et Vins naturels en direct des domaines


 

Château de Cagnac, le remède au « Bordeaux bashing » !

Après une première carrière de fonctionnaires au sein de l’Education Nationale, Christian et Régine Martin ont acquis en 2007 une petite propriété sur la commune de Mombrier au cœur des Côtes de Bourg. Autour d’une vieille bâtisse qui n’a de « château » que le nom et des bâtiments tombant en ruine qu’il aura fallu complètement rénover, ils cultivent moins de 2 hectares de vignes comme leur jardin avec la seule ambition de partager leur passion avec simplicité, sincérité et plaisir. Le plus naturellement possible, évidemment !

Un vignoble de poche cultivé comme un jardin

Une parcelle de 1,8 hectares de vignes d’un seul tenant, soit 7300 pieds de vigne : 2000 pieds de Merlot (53 ares), 1800 pieds de Cabernet Franc datant de 1986 (48 ares), 2900 pieds de Merlot planté en 2011 (62 ares) et 600 pieds de Malbec (14 ares). Avec 67% de Merlot, 25% de Cabernet Franc et 8% de Malbec, le vignoble de poche allie tradition (Malbec) et originalité (Cabernet Franc).

Agriculture biologique

Dès leur arrivée, Christian et Régine Martin entreprennent la conversion de leur domaine en agriculture biologique, comme une évidence. Il est certifié ECOCERT depuis 2009. Pas d’herbicides donc ; la lutte contre l’herbe se fait mécaniquement par le labour et la tonte. Des labours légers avec des disques et le déchaussage avec une décavaillonneuse. Et lorsque l’herbe couvre l’inter-rang, passage avec des griffes.

Le mildiou est le principal ennemi de la vigne, combattu avec du cuivre. Le soufre quant à lui évite l’oïdium. L’application de purin d’ortie et décoction de prèle renforce les défenses naturelles de la vigne. Ces préparations agissent par contact sur la végétation (donc lessivé à chaque pluie) et non par pénétration dans la sève.

Par améliorer l’état sanitaire et la qualité du raisin, ébourgeonnage, effeuillage, vendange en vert pour ne conserver que 8 à 10 grappes par pieds. Le rendement est faible (entre 25 hl/ha et 40hl/ha) soit bien loin des 54hl/ha autorisés par l’appellation. Pour optimiser la concentration des arômes, la vendange est recherchée à maturité optimale, manuellement avec tri des baies sur la grappe.

Un travail de cave minimaliste pour respecter les jus de raisin

La volonté de Christian Martin est de proposer un vin authentique, sans intrant et avec un minimum d’intervention : seulement le jus fermenté de son raisin.

Les cagettes de raisins sont vidées dans l’égrappoir placé directement sur la cuve pour éviter de mâcher le raisin. Pendant la fermentation alcoolique, pigeage du chapeau pour extraire couleur et arômes. Le vin est ensuite logé en barriques de chêne (1/4 chêne neuf). L’élevage se poursuit un an dans les mêmes barriques. Puis l’assemblage et la clarification se font en cuve, et l’embouteillage effectué directement par leurs soins pour un meilleur contrôle sanitaire.

Des vins naturels à Bordeaux


Chateau de Cagnac Cotes de BourgCôtes de Bourg 2015. Une belle réussite pour ce vin chaleureux qui profite du meilleur d’un millésime solaire de façon très contenue sans la moindre disgrâce « alcooleuse ». La robe est d’un grenat-rubis profond. Le nez très évocateur laisse le premier rôle au fruit, de petites baies rouges mûres complétées par des arômes de réglisse, de cassis, de poivre, de tabac et quelques notes épicées. L’attaque en bouche est charnue et ronde, portée par des tanins soyeux qui se combinent merveilleusement bien. La longueur est remarquable. Le vin commence tout juste à se révéler et gagnera en complexité au cours des 10 prochaines années.


Chateau de Cagnac Cotes de BourgCôtes de Bourg 2016. Un millésime complet, éclatant et vibrant : le meilleur remède au « Bordeaux bashing » ! … Le vin se présente dans une robe rubis lumineuse et invitante. Le nez est un véritable panier de fruits rouges qui allie pureté et fraîcheur. La première bouche est gourmande, dotée d’une énergie jubilatoire. Les tanins sont fins, la structure discrète, l’équilibre parfait. Bref, une grande réussite !


Où trouver les vins ?

www.leszincorruptibles.com > Château de Cagnac

(LES ZINCORRUPTIBLES – Bio, Biodynamie et Vins naturels en direct des domaines)


Jérôme Guichard, Domaine Sauveterre – Pet’nat 2017

Logo_CitationUne bulle excessivement dangereuse qui développe une addiction féroce à la limite de la transcendance bachique!

Dégustation

DÉGUSTATION

Tout y est dans cette éclatante bulle de Jérôme Guichard ! … Fruité précis, finesse de bulle, tension, fraîcheur … et surtout, le célèbre petit goût de « reviens-y ». Prévoyez quelques magnums !

A la Vigne A la Cave

A LA VIGNE, A LA CAVE

Jérôme Guichard cultive les 3,8 hectares de son domaine en bio (quelle surprise !), les yeux rivés sur la lune (évidemment !). La superficie se répartit en 2,2 hectares de Chardonnay (1,70 hectares sur la commune de Montbellet ; 0,50 hectares sur la commune de Viré), et 1,5 hectares de Gamay sur la commune de Leynes, un peu plus au sud. Ce sont pour la plupart de vieilles vignes dont certaines ont 90 ans. Un travail sans concession effectué parfois sur des coteaux très inclinés, le plus souvent à la pioche par manque d’équipement adapté : labourage des sols, débutage, tailles de la vigne selon Guyot-Poussard pour préserver les bois et améliorer sa longévité, traitement des maladies avec des tisanes de plantes, aucun engrais ni produit chimique.

Accord Mets Vins

ACCORDS METS & VINS

Apéritif et grandes soifs. Quelques gougères (de Bourgogne évidemment), des lamelles de jambon cru et des fromages tels que des chèvres affinés, ou encore Comté, Beaufort et Parmesan.

Gougères de Bourgogne au Comté. D’origine bourguignonne, les gougères se marient fort bien avec quantité de vins blancs minéraux, notamment issus de chardonnay et plus particulièrement en version effervescente. Optez toutefois pour une bulle jeune et faiblement dosée pour conserver la fraîcheur, le caractère alerte et la tonicité. Un Champagne extra brut blanc de blancs ou à large dominante de chardonnay parait approprié, tout comme le Pet’Nat nature de Jérôme Guichard en Bourgogne. Avec ses saveurs d’agrumes, sa texture vive et légère, à la fois frais et pulpeux, il accompagnera les gougères sans le moindre alourdissement.

Parmesan

Beaufort

[DECOUVRIR LE DOMAINE]     [VOIR LA FICHE DU VIN]

Antoine Sunier

C’est chez son frère Julien, installé depuis 2008, qu’Antoine Sunier découvre les différents travaux de culture de la vigne. Quelques visites suffiront à le décider de reprendre le chemin de l’école pour apprendre les bases du métier, et créer lui aussi son propre domaine en 2014. Ses premières armes de vigneron, il les fera ensuite chez Jean-Claude Lapalu à Brouilly. Difficile de rêver mieux !

L’exploitation d’Antoine Sunier est un domaine de poche à taille humaine : environ 5,20 hectares de vignes dont 4 ha de Régnié (lieu-dit : Les Forchets, Les Bulliats, Montmerond, moyenne d’âge des vignes 50ans, 80% labélisé en Bio depuis 2017, le reste en conversion) et 1.20 ha de Morgon (Climat Grand Cras vigne de 60 ans labélisé en Bio depuis 15 ans), et une petite cuverie qui ne permettrait pas de rentrer davantage de raisins que ceux produits sur ses deux parcelles.

Sa philosophie : agriculture biologique, recherche du reflet du terroir, respect des hommes et de la nature, tout ceci dans le but d’élaborer des vins les plus purs et les plus droits possibles.

Les vins du domaine Antoine Sunier


Antoine Sunier Régnié. Sur un millésime qui flatte immédiatement le fruit, Antoine Sunier nous gratifie d’un vin juteux, gourmand, doté d’une grande finesse et d’une remarquable pureté. 


Antoine Sunier Régnié Montmerond. Cuvée parcellaire de 1,5 hectares sur un sol plus granitique. Il en résulte un vin éclatant porté par une énergie renversante. Un énorme coup de cœur !


Antoine Sunier Morgon. Un Morgon sapide et raffiné qui exhale un fruité profond de fruits noirs à noyeau, cerise burlat et notes de pivoine. Le jus, charnu et soyeux, remplit le palais avec délicatesse. On retrouve toute la buvabilité et la fluidité des vins d’Antoine Sunier. Idéal pour se défaire de toute résistance à la gourmandise et au plaisir.


Quelques photos du domaine

Le Mas du Chêne, marche avant, marche arrière !

Frédéric COSTE lègue à sa fille Valentine et à son époux Arthur DELON 36 hectares en 1915. Au fil des générations, la famille acquiert une trentaine d’hectares de plus, Raoul DELON de 1935 à 1982, Philippe DELON en 1983 Nicole SOYRIS DELON de 1984 à 1999 Au décès de Nicole en 1999, sa fille unique Emmanuelle décide de tout quitter pour s’installer au mas avec son fils et continuer l’aventure familiale, Son conjoint Luc VIGNAL après quelques années en tant que caviste, décide de passer de l’autre coté de la barrière et se joindra à elle en 2008, De cette union naitra en plus de leurs deux filles 11 cuvées pour la plupart en mono-cépage et en bio.

LE VIGNOBLE

Le Mas du Chêne est composé de 64 ha d’un seul tenant situé autour des bâtiments d’exploitation, au sud de l’aire d’appellation des costières de Nîmes, le vignoble représente 50 ha, les 14 ha restant sont composés de bois, de clos d’oliviers et de haies qui participent à l’équilibre du territoire et à la biodiversité, ainsi qu’ à des terres en jachère, Le terroir est composé de galets roulés villafranchiens qui permettent aux eaux de pluie de s’infiltrer dans la couche de cailloux, de se rassembler dans les ravinements des terrains sous jacents et de former une nappe phréatique discontinue qui offre à la vigne une alimentation régulière en eau, évitant ainsi la sécheresse estivale, L’encépagement est très varié, ce qui permet d’offrir de nombreuses cuvées en mono-cépage.

PRATIQUES CULTURALES

Sur les 50 ha de vignes, Luc Vignal et Emmanuelle Delon ont choisi d’ isoler 10 ha en « bio » pour les cuvées bouteilles. Comme l’indique le nom de la première cuvée « Marche Arrière », c’est un retour aux méthodes culturales des anciens, à savoir: travail des sols, abandon des produits chimiques de synthèse au profit du soufre et du cuivre, broyage des bois de taille, confusion sexuelle contre les papillons du vers de la grappe …

LES VINS

Mas du Chêne Marche AvantMarche Avant 2016. Un vin à la robe claire et dorée qui déploie son fruité juteux sur un parfait équilibre entre rondeur et acidité. Assemblage de Roussanne, Grenache blanc et Vermentino, fermentation avec des levures indigènes, écoulé en fût de provenance de Bourgogne et du chateau Yquem, suivi d’un élevage sur lies de 8 mois.


Mas du chene le grand mechant roséLe Grand Méchant Rosé 2017. « Oh mère grand, comme vous avez de grands verres ?! … c’est pour mieux te boire mon enfant ! » … Et c’est tant mieux car vous risquez de tomber dedans avec ce rosé de Syrah ultra gourmand qui ne manque vraiment pas de fond. Levures indigènes et élevage en cuve béton.


Mas du Chêne Marche ArrièreMarche Arrière 2016. Cuvée née d’un vin élaboré dans le but de ressembler le plus possible à ceux que consommaient nos anciens en se rapprochant de leur mode de culture et de vendanges . 100% de Carignan fermenté avec des levures indigènes en macération carbonique suivi d’un élevage de 6 mois en fûts bourguignons de 4 à 6 vins.


Mas du Chêne Les Copains débordentLes Copains débordent 2017. Un très gros canon 100% Cinsault fermenté avec des levures indigènes en macération carbonique et élevé 7 mois en cuve. Un véritable vin de copains, frais et désaltérant, confectionné avec une approche d’infusion pour conserver un beau fruit et une matière vive et fraiche. Prévoyez quelques magnums !


Mas du Chêne Merlot L'EnchanteurMerlot l’Enchanteur 2016. Un Merlot charnu et dense récolté à parfaite maturité qui évoque des arômes de fruits rouges mûrs. L’équilibre du vin ne cède rien à la maturité du fruit pour nous offrir un profil gourmand, suave et frais. Merlot 100% éraflé, levures indigènes, vinifié en cuve béton, élevé 7 mois en fûts Bourguignons de plusieurs vins.


Mas du Chêne SangioveseSangiovese 2016. Cuvée ultra originale à l’accent italien, issue du cépage Sangiovese (probablement le seul cultivé dans la vallée du Rhône). Clair et lumineux, ce vin évoque des arômes de cerise et de torréfaction sur une trame aérienne. Sangiovese 100% éraflé, levures indigènes, vinifié en cuve béton et élevé pour moitié en fûts durant 7 mois.


Mas du Chêne AlicanteAlicante 2015. Vieux cépage méconnu, l’Alicante est rarement vinifié en mono-cépage comme dans cette cuvée magistrale au nez enjôleur entre l’exubérance du fruit et de subtiles épices. La bouche est portée par une matière fraiche et veloutée. Levures indigènes, macération carbonique, élevage en fûts bourguignons durant 7 mois.


Mas du Chêne La Petite Syrah
La Petite Syrah 2016
. Cette petite pépite parcellaire n’est pas sans évoquer ses cousines du Rhône nord par sa concentration, son élégance et sa touche poivrée. On retrouve l’équilibre identitaire du domaine dans cette Syrah 100% éraflée, vinifiée en cuve béton (levures indigènes) et élevée 18 mois en fûts Bourguignons de plusieurs vins.


EN IMAGES …