Walter Labouyrie

« Depuis plus de 20 ans je parcours avec passion les régions viticoles pour dénicher les nouveaux talents-vignerons. Ma vocation première est de vous faire découvrir ces petits domaines qui me tiennent à cœur. »

CURRICULUM VINAE

 Fonction  LE BOSS
– Fondateur et Gérant de Terroirs&Co
– Dénicheur de talents vignerons
– Wine trotter et baroudeur de vignes (80.000 km/an)
– Distribution professionnelle ILE DE FRANCE
– Animateur du CLUB TERROIRS & CO
Signes 
particuliers 
– Optimiste de l’extrême
– Travaille 8/7 jours et 26/24 heures
– Boit plus de vins qu’il n’en vend
– Recordman d’audimat sur TV8 Mont Blanc
– Persuadé que le nord commence au-dessus de l’Adour
Régions 
de cœur 
– Beaujolais, Jura, Alsace … un gars du sud quoi !
– et Irouléguy évidemment … Gora Euskadi !
Citation  – « Boire un canon, c’est sauver un vigneron ! »
Titres  – Champion de France de dégustation à l’aveugle (2013)
– Vice-Champion d’Europe de dégustation à l’aveugle (2016)
Email  walter@terroirsandco.fr
Téléphone  – 06.84.09.11.73

Walter, c’est quoi le vin pour toi ?

Le plaisir, le partage, la convivialité. Malgré quelques formations et titres ronflants de dégustation, je me considère comme un dégustateur iconoclaste et je garde une innocence gourmande face à chaque flacon. Mon langage est celui de la simplicité, mon vocabulaire celui du plaisir. Que vous soyez amateurs, curieux, passionnés, professionnels ou néophytes, ma démarche s’adresse à vous tous avec le même objectif : le plaisir, le partage et la convivialité.

Quelles sont tes plus belles rencontres vigneronnes ?

Il y en a tellement ! … Pour n’en citer qu’une poignée, je mentionnerais la toute première avec Michel Roy en Touraine. Les premiers messages d’un grand vigneron, l’humilité et la sagesse d’un grand homme : difficile d’imaginer plus belle rencontre pour démarrer son parcours de dégustateur à tout juste 25 ans !

Puis il y a eu le déclic de la vocation avec Véronique Etienne du Château La Dournie à Saint-Chinian. Une amitié qui dure depuis plus de 20 ans et un coup de cœur permanent pour ce magnifique terroir de schistes dans le Languedoc.

Il y a ensuite tous ceux qui m’ont ouvert les yeux sur le monde nature : Didier Barral à Faugères, Patrick Desplats, Olivier Cousin dans la Loire, Gilles Azzoni en Ardèche, Bruno Schueller, Jean-Pierre Rietsch, Hubert Hausherr en Alsace, Henri Milan en Provence et tellement d’autres.

J’ai aussi en mémoire des moments uniques de transmission avec les anciens, Paul Joyet et Pierre Dumazet dans le Rhône, Léonard Humbrecht et Colette Faller en Alsace, André Drappier, Monsieur et Madame Fallet en Champagne.

Enfin, comment ne pas citer ma toute dernière rencontre avec Philippe Boucard à Bourgueil ?! Une leçon de géologie par un grand passionné et une dégustation d’anthologie sur plus d’un siècle. Jusqu’en 1911 pour être précis, mon plus vieux millésime dégusté à ce jour.

Ta dernière découverte ?

Le domaine Bernard et Arthur Bohn à Reischfeld, en Alsace. Vignerons passionnés et athypiques, Bernard et son fils Arthur perpétuent la tradition viticole de la famille BOHN implantée depuis quasiment 3 siècles à Reichsfeld. Ils y cultivent la vigne sur des coteaux en altitude entre 300 et 400 mètres sur un terroir de schiste unique en Alsace.

Tes plus grands souvenirs de dégustation ?

L’émotion d’abord. Je ne suis pas certain que mes souvenirs soient conformes à quelque règle organoleptique ni convenance académique de dégustation. Mes plus grands souvenirs de dégustation ne respectent pas non plus la moindre logique mercantile, ils ne répondent qu’au seul critère de l’émotion.

Il y a évidemment quelques empreintes du temps : Y de Yquem 1978, Gevrey-Chambertin 1929 (domaine inconnu), Bourgueil Lamé Delisle Boucard 1959, Château Palmer 1990, Château Rayas 1998, 1999, 2000, Vouvray 1947 (domaine inconnu), Clos des Lambrays 2002, Vin Jaune 1990 de Boilley-Frémiot, Chablis 1er Cru 2010 de Raveneau, etc. 

Tes derniers coups de cœur ?

Beaucoup de Gamay forcément : le Chénas 2016 de Karim Vionnet, le Régnié 2017 d’Antoine Sunier, le Fleurie La Vigne des Fous 2017 de Marc Delienne, le Mâcon-Cruzille Manganite 2016 de Julien Guillot, La Baleine Ivre de Cyrille Vuillod, etc.

Quelques moments en image …