Château Landra (Ventoux)

SOLIS SOLIQUE VIRTUS SOLA : « La seule vertu du soleil et du sol ». Cette devise figurait, il y a déjà une centaine d’années, sur les bouteilles de Château Landra, précurseur de la notion de respect du terroir. Aujourd’hui, c’est avec la même philosophie que sont élaborés les vins du domaine.

Histoire

Situé au sud du mont Ventoux, sur les coteaux des monts de Vaucluse, le domaine de 12 hectares s’étend autour d’un ensemble de bâtiments datant, dans leur forme actuelle, de la fin su XVIIIe siècle. Propriété agricole de la famille de Gérente à l’origine, les bâtiments sont modifiés par l’un de ses plus illustres représentants, Joseph-Fiacre d’Olivier de Gérente (1744-1837), plus connu sous le nom de baron de Gérente et pour avoir siégé à l’Assemblée durant la Révolution. Il fut nommé premier député du Vaucluse après la création de celui-ci le 25 juin 1793.

On y cultive la vigne depuis toujours mais entre les deux guerres un chai « moderne » y est installé où sont élevés des vins qui prennent le nom de « Château Landra ». Ainsi naît sans doute, il y a près de 100 ans, la première cave particulière de la région. Ces vins alors très réputés rivalisent avec leurs prestigieux voisins de Châteauneuf-du-Pape et les bouteilles de Château Landra garnissent les tables de fête. Les flacons portent déjà la mention « Solis Solique Virtus Sola » qui devient l’emblème du domaine.

En 2007, Cécile et Frédéric Renoux acquièrent le domaine avec la volonté de faire revivre cet endroit magnifique mais délaissé durant de nombreuses années. Dès lors, leur seul objectif est la recherche de la qualité dans la production tout en respectant la beauté du site. Le vignoble est remis en état (palissage, complantage, surgreffage…). La cave est agrandie et équipée de matériel performant. Les bâtiments historiques sont restaurés. Des recherches sont entreprises sur le passé des lieux afin d’appréhender au mieux leur histoire et leur évolution au fil du temps.

A la vigne

Les 8,5 hectares de vignes du Château Landra sont installées au pied du mont du Vaucluse sur des alluvions quaternaires composées de galets et de graviers : des terres argilo-limoneuses à cailloutis calcaires. Elles bénéficient d’un ensoleillement exceptionnel (près de 2800 heures par an) et de nuits fraîches (dues à la proximité des Monts du Vaucluse). Ces conditions climatiques particulières permettent d’obtenir un bel équilibre physiologique de la vigne. L’encépagement typique de la région est composé de grenache noir, de syrah et de cinsault pour les rouges, de roussane, de grenache blanc et de clairette pour les blancs. La plupart des vignes ont plus de 50 ans. Depuis la reprise du domaine, le vignoble a été largement remis en état (repalissage, complantation et parfois surgreffage). Il est cultivé en excluant tout désherbant, pesticide et engrais non naturel. En 2009, nous nous sommes engagés dans la certification en agriculture biologique.

A la cave

La vendange est manuelle et sélectionne seulement les grappes de qualité. Celles-ci sont récoltées en cagettes afin de les protéger pendant leur transport jusqu’au chai. Chaque cépage mais aussi chaque parcelle d’un même cépage sont vendangés puis vinifiés séparément. Ainsi, chaque grappe est récoltée à maturité et peut exprimer pleinement le caractère lié à sa variété, à son âge ainsi qu’à son terroir. Après l’achèvement des vinifications, certains vins sont assemblés tandis que d’autres sont élevés en barrique pendant 16 à 18 mois. Toutes les techniques utilisées, les plus traditionnelles comme les plus modernes, permettent de retrouver dans le vin une palette aussi riche et variée qu’il y a d’expressions différentes au sein de la récolte d’une même année.

Depuis la reprise du domaine en 2007, suppression progressive des intrants pour aboutir en 2011 à la création des premières cuvées sans sulfites. En 2014 l’ensemble de mes cuvées sont vinifiées naturellement : levures indigènes, pas de SO2 … Filtration légèrement sur certaines cuvées en particulier les blancs et rosé. Les cuvées Landra Pur Jus sont mises en bouteilles sans aucun ajout de SO2. Ajout de 20 mg/l de SO2 aux cuvées P’tit Landra, Landra Rosé et Chateau Landra avant la mise.

Les Vins du Château Landra


La Roteuse. Pas de « chichi » pour cette jolie bulle qui a enchanté nos papilles lors du dernier Millésime Bio ! … L’effervescence est douce, la bouche fruitée et souple : rien à redire, c’est parfait pour démarrer l’apéritif !


Château Landra Ventoux blanc. Assemblage de Clairette, Grenache blanc, Roussanne qui donne un vin à l’aromatique fleurie, dense et gras, dont la fraîcheur et la vivacité sont portées par sa jeunesse.


P’tit Landra rouge. Élaboré sans intrants et sans sulfites ajoutés, le P’tit Landra 2018 est un énorme canon à partager entre copains. La bouche claque sur un fruité gourmand avant de se délier sur une tension délicieuse. Un joli « glou-glou » à barbecue. Prévoyez quelques magnums …


Pur Jus rouge. Élaboré sans intrants et sans sulfites ajoutés, Pur Juest un « vin de copains », un « glou-glou » comme on se plait à dire trop souvent. Un vin « sans chichi » mais qui ne manque toutefois pas de fond. La bouche est à la fois souple et généreuse sur des fruits noirs bien mûrs. Un fruité agréable et digeste pour accompagner caillettes, petits pâtés et autres grillades de veau. 


Château Landra Ventoux. Un vin cultivé en bio qui brille par son élégance et son équilibre. Quelques notes de fraise écrasée, de gelée de mûre et d’épices douces. Une bouche suave et gourmande portée par une trame tannique juste. Parfait pour accompagner une pièce de veau.


Château Landra Ventoux Les Boutières. Dense et fruitée, puissante et élégante, profonde et souple, la cuvée Les Boutières assume son statut vin gastronomique. L’aromatique déjà complexe ne demande qu’à évoluer (fruits rouges, épices, tabac, réglisse, truffe, cuir …) ; le vin sera longtemps porté par une élégante structure et une charpente juste. Un grand vin !


Quelques photos du Château Landra

%d blogueurs aiment cette page :