Il est des moments dans la vie où des circonstances imprévues, une bonne dose d’optimisme, un soupçon d’inconscience et un peu de courage, vous poussent à vous jeter à l’eau. En l’occurrence, pour la famille Rivier, ce fut dans le vin. Il faut dire que le lieu est magique, 3,5 hectares de vignes en pente douce d’un seul tenant au pied de l’église de Régnié.

En prenant la suite de sa maman en 2019, Thomas Rivier a la volonté de produire des vins authentiques et vivants. C’est pourquoi il décide de convertir immédiatement le domaine en bio. Son premier essai en 2018 est des plus concluants, avec une micro-cuvée gourmande : Tomix est né. Son premier millésime complet 2019 est bluffant de précision et de fraîcheur. Le millésime 2020 quant à lui s’annonce dans les cuves encore plus éblouissant. Voilà une graine de vigneron qui ne va pas tarder à faire parler de lui dans le petit monde du vin nature.

Histoire

Le domaine viticole est assez récent, repris en 2007 par Claire (la maman de Thomas). De mémoire familiale, la propriété est dans la famille depuis « toujours ». Les traces d’une villa romaine ont été retrouvées sur la propriété (ce sont les romains qui ont implanté la vigne en Beaujolais). Les archives de la propriété familiale remontent jusqu’au XVe siècle. Cette propriété  s’était transmise, par mariages et héritages,  sans discontinuité depuis le XVIIIème siècle. Sous la Révolution, Alexandre d’Aigueperse vendait son vin à Paris.

A la vigne, à la cave

Le vignoble de Thomas Rivier se situe entièrement dans l’aire géographique d’Appellation d’Origine Protégée de Régnié. Le cépage unique est le Gamay noir à jus blanc, venu de Bourgogne pour s’épanouir dans les terroirs du Beaujolais. Les vignes bénéficient d’un des meilleurs terroirs du Cru Régnié. Elles s’étendent sur une superficie de 3,5 hectares. La topologie se compose principalement de coteaux en pentes douces, exposés à l’Est au pied de l’imposante église. Cette dernière, avec ses deux clochers, est devenue l’emblème du Cru Régnié.

Les sols se composent essentiellement d’arènes granitiques, plutôt sableux et légers, riches en éléments minéraux. La majorité des vignes de plus de 50 ans donnent de faibles rendements (environ 40hl/ha). Elles produisent un raisin de  grande qualité,  en grappes à petites baies. Thomas Rivier a démarré la conversion de son domaine en bio en 2019. Auparavant, le domaine était conduit par sa maman Claire de façon très raisonnée.

Les vins du domaine Thomas Rivier

Régnié Tomix. Elevée en cuve béton, cette cuvée est un prototype de Gamay ultra-gourmand. Fruits rouges (fraise, framboise), fraîcheur, équilibre : un énorme canon avec juste ce qu’il faut de profondeur.


Régnié Domaine. Un vin juteux posé sur une concentration contenue. Le nez évoque la fraise des bois, complété par des notes de prunelle, de framboise et d’épices douces. Le bouche oscille entre fraîcheur et belle structure, bâtie sur des tanins fins. 


Quelques photos du domaine Thomas Rivier

%d blogueurs aiment cette page :